Gérer sa SARL

La société à responsabilité limitée (SARL) est, de très loin, la forme sociale la plus répandue sur notre territoire. Son succès ne s’est jamais démenti au fil des années, alors même que d’autres formes sociales (SAS) ou de nouveaux modes d’exploitation de l’entreprise sont apparus plus récemment dans le paysage français (EIRL, EURL, auto entreprise...). Elle a donc, sans conteste, fait ses preuves. Et pour cause…

Elle présente en effet l’immense avantage de préserver au maximum les intérêts personnels du chef d’entreprise, et, tout particulièrement son patrimoine familial et privé. Lorsque les affaires  se dégradent et que les choses tournent mal, cet avantage prend tout son sens.

Pour autant, gérer une SARL au quotidien n’est pas si simple. La réglementation française est plutôt stable mais complexe. Piloter sa société nécessite la maîtrise de quelques bases indispensables à son bon fonctionnement.

La SARL est nécessairement dirigée par un ou plusieurs gérants. Elle ne peut en aucun cas être dirigée par une personne morale, c’est-à-dire par une société. Le gérant de SARL est un mandataire social qui exerce un mandat  pour le compte de la société au nom de laquelle il est habilité à agir par les associés qui le nomme. Un avocat, un notaire ne peuvent ainsi jamais  exercer la fonction de gérant, incompatible avec l’exercice de leur profession.

Rien n’empêche un gérant de SARL de cumuler son  mandat social avec un contrat de travail salarié, mais, attention, certaines règles doivent être respectées afin de bénéficier de ce statut en toute légalité.

Si le gérant possède une large marge de manœuvre dans la gestion de la société, il devra garder à l’esprit que toute  action qu’il mène doit se faire dans l’intérêt de cette société et veiller à ne jamais confondre son intérêt personnel avec celui-ci. Certains  actes relèvent de sa seule compétence, d’autres nécessitent l’accord des associés. Ces derniers ont d'ailleurs des responsabilités qu'il convient de connaître.

Parmi les actes que le gérant peut accomplir seul parce qu’il s’agit de la gestion courante de la société, on retrouve les acquisitions de matériel, les baux, le recrutement, le licenciement des salariés… En  revanche, la cession du fonds de commerce, par exemple, nécessite l’autorisation de l’assemblée des associés.

On voit ainsi que les situations ne sont pas si simples. Pouvoirs, rémunération, tenue de l’assemblée générale annuelle, approbation des comptes, cumul du mandat social et du contrat de travail, autant de thèmes incontournables lorsqu’on se trouve à la tête d’une SARL. Bien connaître les contours de sa fonction, en maîtriser l’exercice pour ne pas s’exposer inutilement et éviter des erreurs qui peuvent être préjudiciables, nécessite de disposer de quelques connaissances de base.

Retrouvez dans cette rubrique, nos fiches conseils (voir le sommaire ci-dessous) sur l’ensemble de ces thèmes, rédigées par nos experts, dans un langage accessible et pratique, sous un format synthétique. 


Forum

Posez vos questions et échangez vos expériences avec d'autres professionnels dans les domaines suivants

Création d'entreprise et droits des sociétés

  • Assurance et accompagnement à la création d'entreprise (aucune réponse)
  • redevance de franchise (aucune réponse)
  • Dépassement plafond micro (aucune réponse)
  • calcul résultat de liquidation (aucune réponse)

Voir ce forum

Comptabilité et fiscalité de l'entreprise

  • Nouvelle banque : frais bancaires sans facture = direct en banque ? (aucune réponse)
  • Facturer un produit déjà payé mais qui sera livré (bien) plus tard (crowdfunding) (1 répondre)
  • comptabilité générale (1 répondre)
  • durée amortissement extension (2 réponses)

Voir ce forum

Ressources Humaines

  • nouveau contrat ccn chimie (aucune réponse)
  • Interpréter les chiffres du turnover (1 répondre)
  • Licenciement suite Liquidation Judiciaire (aucune réponse)
  • Questionnaire sur le workaholisme(:D (aucune réponse)

Voir ce forum

Conseils d’experts