Fiche Conseil Pas de commentaire

Tableau de bord de gestion : quels sont les bons indicateurs ?

Pour un dirigeant d'entreprise ou un responsable de "business unit", la sélection et le suivi des bons indicateurs de pilotage sont des points fondamentaux. Non seulement un tableau de bord efficace vous permet de suivre vos réalisations par rapport au budget et aux plans d'actions, mais il vous permet aussi de détecter rapidement des dysfonctionnements afin d'agir au plus tôt pour corriger le tir.
Administrateur NetPME , mise à jour le

Un tableau de bord pour suivre le budget et les plans d'actions

Une fois qu’un dirigeant d’entreprise a défini avec ses équipes sa stratégie, ses plans d’actions et les prévisions financières qui les accompagnent, se pose nécessairement la question du suivi de ces différents plans et projections financières. C'est le rôle du tableau de bord.

Où en sommes-nous par rapport au budget initial ? Sommes-nous en phase avec les prévisions de ventes et de marge brute ? Les charges externes sont-elles conformes à ce qui était prévu ? Idem pour la masse salariale et les autres postes de produits (subventions) et de charges (impôts et taxes, dotations aux amortissements)… Les investissements sont-ils également en phase avec ce qui était budgété ?

Le dirigeant et les membres du conseil d’administration et/ou du comité stratégique ont souvent les yeux rivés sur une série d’indicateurs financiers mensuels, trimestriels, semestriels et annuels… mais le suivi d’une activité ne se réduit pas à ces quelques données comptables.

Les indicateurs universels et sur-mesure.

Il existe en effet une multitude d’indicateurs qui permettent d’appréhender la situation économique et financière d'une entreprise. On peut les regrouper en quatre grandes catégories : Comptabilité/Finance ; Marketing/Vente ; Ressources Humaines ; R&D/Production/Qualité.

A l’instar du tableau de bord d’un véhicule ou du cockpit d’un avion, il importe de définir une série de paramètres clés qui permettent d’aller à l’essentiel et d’être alerté sur d’éventuelles dérives. Au-delà des indicateurs  "universels", il faudra ainsi bâtir une série de "KPI" (Key Performance Indicators) complémentaires, qui seront créés en fonction du secteur d'activité et du stade de développement de votre entreprise. A titre d'exemple pour le secteur hôtelier, le "taux de remplissage" est un des indicateurs de performance les plus importants.

Si vous vous êtes correctement livrés à cet exercice d’analyse et de formulation d’indicateurs clés, vous devriez pouvoir les résumer en une seule page, ce qui vous permettra d’aller rapidement à l’essentiel et, si nécessaire, d’analyser plus en détail les causes d’une éventuelle dérive commerciale, technique ou financière…

Les indicateurs du tableau de bord par activité

Parmi les indicateurs comptables ou financiers, on suivra tout particulièrement l’évolution du chiffre d’affaires, de la marge brute, de l’excédent brut d’exploitation (EBE) et de la trésorerie. Le taux d’impayés et les frais financiers peuvent également constituer des indicateurs à suivre de près.

Sur le plan marketing et commercial, l’évolution du carnet de commandes, le nombre de clients actifs, le nombre de nouveaux clients et le montant moyen d’une commande sont naturellement des paramètres essentiels. Des indicateurs qualitatifs comme le taux de satisfaction de vos clients sont également à analyser régulièrement. Dans de nombreux domaines, notamment dans le e-commerce, le coût d’acquisition client est un indicateur essentiel, de même que l’audience de votre site Internet. Beaucoup d’entreprises du Web ont mis des années à atteindre leur seuil de rentabilité pour avoir sous-estimé leur coût d’acquisition client, en pensant qu’il suffisait d’avoir une offre attractive pour attirer des centaines de milliers de chalands…

Au niveau des ressources humaines, l’évolution des effectifs salariés et du nombre de sous-traitants ainsi que le suivi du taux d’absentéisme constituent des indicateurs de productivité essentiels, qui peuvent également être complétés par des données issues d’enquêtes internes de satisfaction.

Enfin, en matière d’indicateurs relatifs à la production, à l’activité de Recherche & Développement et à la qualité, on suivra en général l’évolution des quantités produites, la capacité globale de production (sous-traitance incluse), les taux de retour, le niveau moyen et le taux de rotation des stocks, le taux de produits périmés et le nombre de réclamations clients.

Comme déjà indiqué, ces quelques exemples doivent être enrichis d’indicateurs spécifiques à votre activité, afin de résumer la situation financière et les perspectives commerciales de votre entreprise grâce à quelques indicateurs et d’analyser les écarts entre vos objectifs et vos réalisations effectives.

Un bon tableau de bord doit au final vous permettre de gagner beaucoup de temps pour vous concentrer sur ce qui fait in fine la valeur essentielle de votre entreprise : vos clients et vos équipes !

Pour aller plus loin et gagner du temps : téléchargez notre modèle de tableau de bord prêt à l'emploi (format Excel).

Etienne Krieger - Professeur affilié au Groupe HEC - Chef d'entreprise et Président du Club Challenge +.
Evaluez cet article

En application du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans autorisation écrite de NetPME.

Pas de commentaire


REAGISSEZ

Vos commentaires