Actu

Les recommandations du CNNum pour rattraper le retard digital des petites entreprises

Le conseil national du numérique (CNNum) a publié ses recommandations au gouvernement pour que les PME françaises rattrapent leur retard en matière de transition numérique. Guy Mamou-Mani, vice-président de l’organisation, explique leur démarche.

Les recommandations du CNNum pour rattraper le retard digital des petites entreprises

La France se positionne à la 16ème place dans le classement relatif à l’économie et à la société numérique pour 2017 publié par la Commission européenne le 3 mars 2017. Une position que le Conseil national du numérique (CNNum) juge insatisfaisante. L’organisation indépendante, composée d’environ 30 bénévoles, rend des avis et des conseils au gouvernement sur l’impact du numérique sur les sociétés et l’économie . Elle vient de publier ses recommandations pour accélérer l’adoption des outils numériques par les entreprises françaises, notamment les TPE/PME. Ces conclusions ont été obtenues après une enquête terrain et un benchmark international (14 pays analysés) menés par le CNNum depuis mars 2016.

Sensibiliser les dirigeants de PME : le point de départ pour rattraper le retard digital

Guy Mamou-Mani, vice-président du CNNum, explique à quel point le retard de la numérisation des petites entreprises est un problème préoccupant : « « La question est : quelles sont les raisons qui font que les PME n’ont pas évolué numériquement comme les autres entreprises ? Les petites entreprises accusent un retard de numérisation mais la situation était la même pour les grands groupes il y a un an ou deux. » Pour lui, la sensibilisation est primordiale : « Il faut d’abord expliquer aux patrons de PME pourquoi la transformation numérique n’est plus qu’un enjeu technologique mais est vitale pour leur survie ». Une des premières recommandations est donc de former les chefs d’entreprises à l’importance du passage au numérique à travers des conférences, webinars  et tutoriels en ligne. Se former via internet « correspond au mode de vie des dirigeants de petites sociétés qui n’ont pas le temps de se rendre à des salons » justifie Guy Mamou-Mani.

Créer du contact humain pour fédérer autour du numérique

Une fois les chefs d’entreprises sensibilisés à l’importance d’entamer leur transition digitale, il est temps de les accompagner dans leur transformation.

« À l’image de la FrenchTech, nous voulons créer une marque qui porte la transformation numérique des PME. Un label nommé #croissanceconnectée  que toutes les villes et régions s’accapareront » expose le vice-président. Mais il y a une condition pour que ce projet prenne la dimension qu’il convoite : « Il faut que ce projet soit porté par un ministre pour qu’il y ait une bonne dynamique. »

Pour donner vie à ce label, le CNNum préconise de faire appel à professionnels qui accompagneraient les chefs d’entreprises au quotidien et répondraient à leurs questions. Deux niveaux sont prévus : des bénévoles qui conseilleraient gratuitement et des consultants dont la prestation serait rémunérée. Cette action serait doublée par un site internet accessible à tous qui réunirait les aides proposées par l’État. « Beaucoup d’aides à la transition numérique existent déjà mais il est difficile pour les chefs d’entreprises de s’y retrouver. Nous préconisons de développer une plateforme numérique intuitive qui les regrouperaient de manière simplifiée. Tout est possible grâce au digital. »

« Aucun candidat à la présidentielle n’a mis en avant la digitalisation des entreprises dans son programme »

Avec ces préconisations le CNNum veut interpeller les candidats à la présidentielle. « Saisissez-vous en ! » lance Guy Mamou-Mani à l’attention des candidats « nous avons effectué le travail de fond, il ne manque plus qu’à trouver des moyens d’appliquer nos recommandations. » En cette période de campagne, l’expert nous livre son constat sur les élections de 2017 : « nous sommes étonnés de voir qu’aucun candidat à la présidentielle n’a mis en avant la digitalisation des entreprises dans son programme. Pas même Emmanuel Macron. Il avait pourtant lancé le projet NOE (Nouvelles Opportunités Économiques) qui devait « permettre à la France de réussir sa transition numérique »  lorsqu’il était ministre en 2015. Un président de la République doit avoir cette vision futuriste et entraîner le peuple avec lui. »

 

Et vous, chefs d’entreprises, avez-vous effectué votre transition numérique ?

 

 

Melissa Carles

 

 

Evaluer ce contenu :

Les recommandations du CNNum pour rattraper le retard digital des petites entreprises
5 (100%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *