Actu

Tickets restaurant : prolongation du plafond de 38 € jusqu'en juin 2022

Le plafond d’utilisation des tickets restaurant restera fixé à 38 € par jour dans les restaurants jusqu’au 30 juin 2022, a annoncé le ministère de l'économie dans un communiqué.

Tickets restaurant : prolongation du plafond de 38 € jusqu'en juin 2022
Les salariés ont jusqu’au 15 mars prochain pour échanger auprès de leur employeur leurs tickets restaurant de l’année 2021 (dont la fin de validité est le 28 février 2022) contre des tickets pour l’année 2022. © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a annoncé le 23 février le prolongement du doublement du plafond des tickets restaurant (38 €, au lieu de 19 €) jusqu’au 30 juin 2022. Décidée par un décret du 10 juin 2020, cette dérogation a déjà été prolongée deux fois, en décembre 2020 puis en août 2021. Elle devait prendre fin le 28 février 2022.

Attribuer un avantage en nature : nourriture, titres restaurant, ...
Passez à l’action :

Attribuer un avantage en nature : nourriture, titres restaurant, ...

Restaurants uniquement

Le plafonnement à 38 € par jour ne concerne que les tickets restaurant utilisés dans les restaurants, hôtels-restaurants ou débits de boisson assimilés. Aucun changement dans les magasins alimentaires : la limite est toujours fixée à 19 € par jour.

Pour rappel, les tickets restaurant peuvent être utilisés les dimanches et les jours fériés. Les salariés ont jusqu’au 15 mars prochain pour échanger auprès de leur employeur leurs tickets restaurant de l’année 2021 (dont la fin de validité est le 28 février 2022) contre des tickets pour l’année 2022.

Lire aussi Combien coûtent les titres restaurant 2021 à l’entreprise ?

Accueil favorable mais…

Selon une étude réalisée par l’institut Viavoice pour Worklife[*], 60 % des restaurateurs déclarent vouloir la pérennisation du rehaussement à 38 € du plafond journalier des tickets restaurants. 53 % estimant qu’il s’agit d’une bonne mesure.

En revanche, 22 % des restaurateurs considèrent qu’il s’agit d’une mesure insuffisante et 25 % l’estiment « mauvaise ». Parmi les griefs reprochés ? « Cela n’est pas rentable pour le restaurateur » (78 %) et « cela profite seulement aux émetteurs de titres restaurants » (70 %). Une écrasante majorité des restaurateurs interrogés jugent en effet les commissions trop élevées (97 %).

Lire aussi L’activité des TPE/PME a rebondi au quatrième trimestre 2021

[*] Étude « Plafond des titres-restaurant à 38 € : perceptions et attentes des restaurateurs » réalisée en ligne du 7 février au 10 février 2022 par Viavoice pour Worklife auprès d’un échantillon de 1 053 restaurateurs affiliés à la Commission Nationale des Titres-Restaurant (CNTR).

Matthieu Barry

Laisser un commentaire

Suivant