Actualité Pas de commentaire

Recrutement : l’impact modéré des réseaux sociaux

Quel est le rôle des réseaux sociaux dans le processus de recrutement ? C'est pour répondre à cette question que le site emploi RegionsJob.com a réalisé une enquête auprès des recruteurs et des candidats.
Administrateur NetPME , publiée le

On en parle beaucoup dans les médias, mais les réseaux sociaux ont-ils vraiment une utilité professionnelle ? C’est ce qu’a cherché à savoir RegionsJob.com, le site d’emploi, en réalisant une enquête * auprès des recruteurs et des candidats. Avec un résultat en demi-teinte pour les Facebook, Viadéo et autres Twitter. En effet, si la notoriété et l’image des médias sociaux jouent plutôt en leur faveur, leur utilisation reste encore modérée : 47 % des recruteurs et 30 % des candidats les utilisent aujourd’hui. « Il y a incontestablement un gros phénomène de mode », observe Gwenaëlle Hervé, directrice de la communication chez RegionsJob, qui estime néanmoins qu’il sera sans doute plus durable que Second life.

Si l’enquête confirme la notoriété des réseaux sociaux, en revanche elle bouscule une idée reçue : ce ne sont pas les grands groupes qui les utilisent le plus pour recruter, mais les structures de moins de 50 salariés. « Les petites entreprises ont des besoins plus ponctuels. Et, pour elles, un site d’emploi ou, plus encore, un cabinet de recrutement, représentent un coût. Les réseaux sociaux leur permettent de trouver des candidats au moment où elles en ont besoin, sans coût apparent », explique Gwenaëlle Hervé. La responsable communication souligne en effet le coût humain d’une telle démarche : « ce sont des outils très chronophages, prévient-elle, pas du tout automatisés et l’on constate que les recruteurs comme les candidats ne savent pas encore comment les utiliser. » Sans compter qu’ils ne permettent pas d’aborder tous les profils. L’enquête de RegionsJob dévoile en effet que la majorité des entreprises recherchent des commerciaux alors que ce sont les profils les moins présents sur les réseaux sociaux.

Cette étude montre surtout que les recruteurs ont de plus en plus recours à une palette d’outils complémentaires pour sourcer les candidats. En moyenne 4,6 outils sont utilisés, le quatuor de tête n’offrant guère la place à l’innovation. Ainsi, les sites emploi apparaissent comme les plus utiles, devant les candidatures spontanées. La seule surprise vient de l’importance accordée au site RH de l’entreprise qui fait désormais jeu égal avec Pôle Emploi.

* Enquête réalisée du 13 avril au 2 mai 2010 auprès de recruteurs et candidats en ligne, avec un échantillon de 157 professionnels des RH et 2208 candidats représentatifs des chercheurs d’emploi.

Nelly Lambert
Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr  


Evaluez cet article

En application du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans autorisation écrite de NetPME.


REAGISSEZ

Vos commentaires