Actualité Pas de commentaire

« Pour les TPE, la transition numérique est une question de survie », Marie Prat, CGPME

La stratégie digitale est encore trop souvent absente des préoccupations des dirigeants de TPE. Pourtant, les petites structures ont également beaucoup à y gagner.
Rédaction NetPME , publiée le

57 % des entreprises prévoient leur transition numérique à moyen terme. Une donnée qui démontre la prise de conscience des entrepreneurs. Toutefois, le chemin est encore long, et notamment pour les TPE, qui sont toujours les entreprises les moins présentes sur le web.

Contrairement aux idées reçues, toutes les entreprises peuvent avoir une visibilité sur internet, quelle que soit leur activité. Jean-Claude Lefebvre, paysagiste à Jouy-le-Moutier (95), en a constaté les bienfaits : « Notre site internet nous apporte des clients, et nous permet d’être très réactifs, a-t-il témoigné lors d’une conférence au salon des entrepreneurs le 4 février dernier. Dès que nous terminons un chantier, nous postons les photos sur notre site internet. Ça permet de fidéliser nos clients. »

De même pour Aurélien Julien, dirigeant de la Société parisienne de propreté (SPP), qui a trouvé une utilité différente à son site internet. « Nous sommes une société de nettoyage, et il est difficile de photographier la propreté! Mais nous avons mis à disposition une formulaire de demande en ligne, et ça favorise les nouveaux clients », témoigne-t-il.

Savoir à qui s’adresser

Pourtant, le cap du numérique n’est pas si facile à passer. Certains freins persistent encore :  » Dans les entreprises de moins de dix salariés, c’est le chef d’entreprise qui fait tout, constate Marie Prat, co-présidente de la commission innovation et économie numérique à la CGPME, lors d’une conférence organisée par l’AJPME (Association des journalistes des petites et moyennes entreprises). Il manque souvent de temps pour se lancer dans la création d’un site internet, mais également de compétences techniques. » De ce constat découle un autre frein : les dirigeants d’entreprises ne savent souvent pas à qui s’adresser pour mener à bien une stratégie numérique. « Nous conseillons toujours de commencer par faire faire un diagnostic par un consultant pour identifier les besoins de l’entreprise », précise Martine Prat.

Adapter sa transition numérique à ses besoins et son budget

Pourtant, nombre d’acteurs locaux peuvent aiguiller les dirigeants de TPE, notamment dans le cadre du Plan transition numérique, lancé par le ministère de l’Économie et des Finances en 2012. « Ce programme fédère les acteurs économiques (CCI, fédérations professionnelles, Chambre des métiers, Centres de gestion agréés etc.) pour apporter une aide aux entrepreneurs qui le demandent, au niveau local », explique Aurélie Gracia, responsable du bureau des usages du numérique à Bercy, présente lors de la conférence de la ‘AJPME.

Et bien sûr, dernier frein, et non des moindres : le coût. « Il faut compter un ticket d’entrée à 5 000 à 10 000 € pour avoir une présence sur le web », estime Marie Prat. Bien sûr, une stratégie web est modulable selon le budget, les besoins, mais aussi le contenu que l’on veut mettre en avant.

Pour les petites structures, il ne faut surtout pas hésiter à se rassembler pour concevoir une stratégie numérique. Certains libraires parisiens l’ont fait, via une plateforme en ligne, : face à des géants comme Amazon ou la Fnac, l’union fait la force.

Sophie Roy


« Pour les TPE, la transition numérique est une question de survie », Marie Prat, CGPME 5.00/5 1 vote

En application du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans autorisation écrite de NetPME.


REAGISSEZ

Vos commentaires