Actu

Alternance : prolongation des aides à l’embauche jusqu’à fin juin

Le Premier ministre a annoncé le 6 septembre la prolongation des aides à l’embauche des jeunes en alternance jusqu’au 30 juin 2022.

Alternance : prolongation des aides à l’embauche jusqu’à fin juin
Selon la Dares, 525 600 contrats d’apprentissage ont été signés dans les secteur privé et public en 2020, soit + 42,5 % sur un an. © Adobe Stock

Un semestre de plus pour l’aide à l’embauche des jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. « Les aides de France Relance à l’apprentissage seront prolongées de 6 mois supplémentaires jusqu’au 30 juin 2022 », a déclaré Jean Castex le 6 septembre lors d’un discours au salon Global Industrie à Lyon. Les primes à l’apprentissage de 5 000 € pour le recrutement d’un apprenti mineur et de 8 000 € pour le recrutement d’un apprenti majeur devaient initialement prendre fin le 28 février. Elles ont ensuite été prolongées en automne jusqu’au 31 décembre 2021.

Pack contrat d'apprentissage : tout savoir pour embaucher un apprenti
Passez à l’action :

Pack contrat d'apprentissage : tout savoir pour embaucher un apprenti

Un engouement sans précédent

« On ne peut pas avoir une génération sacrifiée », se refusait Muriel Pénicaud, lors de la présentation en juin 2020, du plan de sauvetage pour l’alternance. L’ex-ministre du Travail misait notamment sur la prime à l’embauche des apprentis pour maintenir la belle dynamique de 2019 (368 968 apprentis enregistrés fin 2019 dans les secteurs privé et public, soit + 14,9 % sur un an, selon la Dares) et tordre le cou aux prévisions moribondes : la Fédération des directeurs de CFA (FNADIR) craignait en mai 2020 une baisse de 20 à 40 % du nombre d’apprentis à la rentrée 2021.

dares alternance

Source : Dares

Résultat : 525 600 contrats d’apprentissage ont été signés dans les secteurs privé et public en 2020, soit + 42,5 % sur un an (toujours selon la Dares). « Un record historique », comme l’a souligné le Premier ministre, porté par le secteur privé (+ 44 % contre + 5 % dans le secteur public). Mais probablement bientôt battu à plate couture. En 2021, l’engouement est encore sans précédent : 64 700 contrats d’apprentissage ont été enregistrés entre janvier et juin 2021 dans les secteurs privé et public, soit + 216,3 % par rapport à la même période en 2020 (à titre de comparaison, la hausse était de + 20,8 % entre janvier et juin 2020 par rapport à la même période en 2019).

Lire aussi Alternance : l’aide à l’embauche des jeunes est entrée en vigueur

2,6 millions de jeunes aidés

« Les résultats sont là. Le plan 1 jeune 1 solution [qui comprend l’aide à l’embauche des jeunes (AEJ), ndlr] a permis à 2 millions de jeunes d’être embauché en CDI est ou CDD de plus de 3 mois, à 1 million d’entre eux d’être en parcours d’insertion. Au total, ce sont 2,6 millions de jeunes qui ont à ce jour directement bénéficié d’aides de France Relance pour l’emploi, l’insertion ou la formation. Nos efforts collectifs ont payé », s’est félicité le Premier ministre.

Selon les chiffres de la Dares du 19 août 2021, le taux d’emploi des 15 à 24 ans a reculé d’1,2 point en 2020. Les recrutements en contrat de professionnalisation l’année dernière se sont réduis de 48 % par rapport à 2019. L’AEJ n’aurait pas entraîné de hausse de l’emploi total, en raison d’une baisse des emplois en intérim ou non-salariés. Mais elle aurait conduit à la création de 60 000 emplois supplémentaires (+ 7 % de l’emplois en CDI ou en CDD de plus de 3 mois chez les jeunes de 22 à 25 ans), principalement portée par les CDI.

Lire aussi Apprentissage : les mesures du plan de sauvetage

Matthieu Barry

Laisser un commentaire

Suivant