Actu

Des TPE/PME en difficulté pour recruter

Malgré le nombre impressionnant de demandeurs d’emploi en France en 2015, soit 3,5 millions de personnes, une TPE/PME sur deux déclare encore rencontrer des difficultés à pourvoir certains postes (1).

Des TPE/PME en difficulté pour recruter

La difficulté à recruter des TPE/PME est un paradoxe que les spécialistes des ressources humaines expliquent principalement par le manque de professionnalisme de l’entreprise en matière d’embauche et par sa taille. «Recruter c’est un métier. Il faut savoir exprimer correctement le besoin de recrutement et être conscient du canal à utiliser pour trouver les bons candidats en prenant en compte l’état du marché » indique Philippe Deljurie, co-fondateur de Meteojob, un site de recrutement en ligne. En effet, très peu de TPE/PME disposent d’un service RH en leur sein. Cette fonction est généralement assurée par le dirigeant lui-même. « Confier le recrutement à un service dédié où à un cabinet de recrutement représente un lourd investissement financier qui n’est pas à la portée d’une petite structure telle que la nôtre » témoigne Jeremy Gallemard, co-fondateur de Smart Tribune, une startup de 6 salariés qui développe des outils de relation client.

Des métiers qui demandent encore plus d’efforts

Les TPE/PME affirment également se trouver confrontées à une pénurie de candidats dans certains métiers. «Ce ne sont pas les métiers qui demandent de la technicité pointue tels que la comptabilité ou encore l’informatique qui pose le plus de problème de recrutement mais ceux qui font appel à un savoir être tel que les commerciaux où il est nécessaire de prendre le temps pour évaluer le candidat» explique Philippe Deljurie.

Ce profil commercial délicat à trouver représente un tiers des offres d’emploi et reste globalement très demandé par les entreprises comme en témoigne l’indice mensuel des offres de mars 2015 publié par l’Apec. «Nous rencontrons des difficultés à embaucher des commerciaux car il s’agit d’un profil risqué pour notre entreprise : recruter un senior demande un effort sur la rémunération donc un engagement financier important que l’on peut perdre en cas d’erreur et recruter un junior donne peu de visibilité sur le retour sur investissement» décrit Jeremy Gallemard, «quant aux développeurs informatiques, il n’y a quasiment pas de candidats car ces derniers sont captés par les grands groupes dès la sortie de l’école» ajoute-il.

Une concurrence ardue avec les grands groupes

En matière de recrutement, la concurrence avec les grandes entreprises semble rude pour les TPE/PME, bien que 67 %, soit une grande majorité d’entre elles, proposent des emplois en CDI (2). «Les candidats sont majoritairement attirés par les grands groupes qui exercent une position dominante sur les petites entreprises en termes d’image de marque et d’avantages sociaux» atteste Yves Bensaid, dirigeant du cabinet de conseil Trajectoire. «Or, si la progression de carrière peut être fulgurante dans un grand groupe, sur le long terme, une petite structure peut se révéler plus intéressante car elle permet d’accéder à de plus larges responsabilités et même de s’associer à l’entreprise en acquérant des parts sociales. Les TPE/PME ont ainsi tout intérêt à s’adresser aux seniors» recommande-t-il.

Difficultés à recruter ou pas, les TPE/PME ne proposent actuellement pas pléthores d’offres d’emploi et en cette période de troubles économiques, seules 15% d’entre elles prévoient de recruter au 1er semestre 2015(3).

 

(1)  – (3) Baromètre emploi formation 2015 par Agefos PME

(2)     Enquête sur l’emploi dans les TPE/PME par Metejob et Companeo

Pour en savoir plus, téléchargez notre kit d’accompagnement sur le recrutement.

Evaluer ce contenu :

Des TPE/PME en difficulté pour recruter
4.67 (93.33%) 3 votes

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *