Actu

Un état des lieux de l'emploi et des salaires dans les TPE

La Dares vient de publier une analyse de l'emploi et des salaires dans les TPE entre 2000 et 2009. Les petites entreprises peinent à augmenter leurs effectifs et proposent en moyenne, des salaires inférieurs de 20 % à ceux pratiqués dans les structures de 10 salariés ou plus.

Un état des lieux de l'emploi et des salaires dans les TPE

Un état des lieux de l’emploi et des salaires dans les TPE sur une quasi décennie, entre 2000 et 2009, c’est ce que vient de dresser la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) dans une récente étude.

Ainsi, au 31 décembre 2008, « environ 35 % des TPE n’employaient qu’un seul salarié, 21 % en employaient deux et 44 % en comptaient entre 3 et 9. Cette répartition est restée stable au cours des années 2000, tout comme le nombre moyen de salariés par TPE (3 salariés). »
Au total, entre fin 2000 et fin 2008, l’emploi dans les TPE a augmenté de 99.000 salariés. Soit, avec + 0,4 % une croissance annuelle moyenne très légèrement inférieure à celle de l’ensemble des entreprises, toutes tailles confondues. Ce phénomène devrait toutefois s’accentuer après 2008, les petites entreprises ayant été les premières à diminuer leurs effectifs pendant la crise économique, note la Dares.

Autre enseignement de cette étude : avec 2230 euros mensuels bruts, le salaire moyen (hors stagiaires, intérimaires et titulaires d’emplois aidés) dans une TPE était inférieur de 20 % à celui d’une entreprise de 10 salariés ou plus en 2008.
La Dares explique une grande partie de cet écart par les caractéristiques d’emplois de ces entreprises et de leurs salariés. Plus jeunes et occupant plus souvent que dans les plus grandes entreprises des positions d’employés ou d’ouvriers, ils travaillent en outre plus souvent dans des secteurs d’activité moins rémunérateurs (sont cités le commerce, les arts, spectacles ou des services personnels).

« Les salaires horaires dans les TPE sont ainsi beaucoup plus concentrés au voisinage du Smic que dans les entreprises de plus grande taille. Résultat, chaque année, environ la moitié des salariés concernés par la revalorisation du Smic travaille dans une TPE. »

Source : http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2011-064.pdf

Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *