Actu

Initiative France affiche des résultats à couper le souffle

Un taux de pérennité à 3 ans de 92 % pour 17 325 entreprises soutenues et 31 058 emplois créés, rien qu’en 2018. L’association Initiative France détonne par son impact significatif sur l’emploi et la redynamisation des territoires fragiles.

Initiative France affiche des résultats à couper le souffle
La force de frappe de l’association et l’efficacité du prêt d’honneur à taux zéro ont conduit son président Louis Schweitzer à voir les choses en grand. ©Lionel BONAVENTURE / AFP

Le 1er réseau de financement et d’accompagnement des entrepreneurs en France a présenté, mercredi matin à Paris, un bilan 2018 plus qu’encourageant. Forte de ses résultats et confiante en son modèle fondé sur le prêt d’honneur à taux zéro, Initiative France entend plus que jamais poursuivre sa mission. Implantée localement sur tout le territoire, elle veut donner la chance à ceux qui ne l’ont pas de conduire à bien un projet entrepreneurial.

Initiative France : une année record pour un grand réseau à taux zéro

Du jamais vu pour  Initiative France : 17 325 entreprises soutenues en 2018, soit une hausse de 6 % par rapport à 2017, pour un montant total de 197 M€ de prêts d’honneur engagés. L’association permis l’année dernière la création de 31 058 emplois (+ 8 %) et la sauvegarde de 14 683 emplois (+ 3 %). Surtout, 92 % des entrepreneurs accompagnés par le réseau il y a 3 ans sont toujours à la tête de leurs entreprises. À titre de comparaison, selon l’Insee, seulement 71 % des entreprises créées en 2010 existaient en 2013.

Une réussite qui s’explique d’abord par une offre qui tombe à pic, pour qui veut se lancer sans sous, dans l’aventure entrepreneuriale : un prêt d’honneur à la personne (en fond propre) sans intérêt ni garantie de 9 700 € en moyenne ouvrant les portes des établissements bancaires. À cet égard, plus de 1,4 Md€ de prêts ont été consentis par les banques aux projets soutenus et près de 510 M€ de prêts d’honneur accordées par l’association ont bénéficié de la garantie Bpifrance.

Un succès qui s’entend aussi par une assise territoriale fortement ancrée localement avec 217 associations adhérentes réparties en métropole et outre-mer, soit 900 agents permanents épaulés par 16 000 bénévoles. Les entrepreneurs soutenus ont ainsi bénéficié d’un accompagnement de proximité en amont et en aval de la création ou reprise d’entreprise.

56 % des entrepreneurs soutenus étaient demandeurs d’emplois

La force de frappe de l’association et l’efficacité du prêt d’honneur à taux zéro ont conduit son président Louis Schweitzer à voir les choses en grand. Objectif : réduire la fracture sociale et territoriale en France. Ainsi, en 2018, l’action d’Initiative France a rendu possible 11 816 retours à l’emploi. Par ailleurs, 56 % des entrepreneurs soutenus étaient demandeurs d’emplois au moment du financement de l’entreprise, près de 30 % d’entre eux l’étaient depuis plus d’un an.

En moyenne, 2 emplois sont créés par création contre 3,4 créés ou maintenus par reprise d’entreprise. Cette création d’emploi durable profite aussi bien aux créateurs de moins de 30 ans (24 % des entrepreneurs financés) qu’à ceux de plus de 45 ans (24 % également). Et la parité n’est pas en reste : 40 % des entrepreneurs soutenus sont des femmes. Une proportion encore trop juste pour Louis Schweitzer qui entend fournir à l’avenir « un effort de propagande et d’attraction ». L’ancien président de la HALDE juge en effet que l’obstacle à l’égalité de genre dans le milieu serait davantage lié à un problème d’image.

Autre problème et pas des moindres : celui des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPPV). Rare bémol concédé par Louis Schweitzer, l’action du réseau en faveur des entrepreneurs issus des QPPV demeure limitée. « Nous avons besoin d’un langage commun sous toutes ses formes, insiste-il, les banquiers nous envoient des projets qui ne sont pas spontanément bien accueillis. » Si le haut fonctionnaire pointe la réciprocité du problème, l’association compte fatalement fournir les codes du milieu banquier et entrepreneurial au plus grand nombre. Pour ce faire, Initiative France projette notamment de « créer un lien permanent avec tous les entrepreneurs » (à l’instar des réseaux d’anciens élèves) et prévoit la signature par les plateformes d’une promesse garantissant un accueil pour tous.

Guide de création d'une entreprise individuelle
Passez à l’action :

Guide de création d'une entreprise individuelle

« Initiative France est irremplaçable dans toutes les zones rurales »

Si l’action en faveur de ces quartiers en milieu urbain sera renforcée, celle en faveur des zones rurales continue de faire florès. En 2018, le réseau a participé à l’investissement de près de 1,6 Md€ dans l’économie des territoires. Plus de 4 000 entrepreneurs ont été financés en zone rurale et ¼ des entreprises soutenues sont implantées dans un territoire fragile. « Initiative France est irremplaçable dans toutes les zones rurales », avance même Louis Schweitzer. La priorité est aujourd’hui dirigée vers la revitalisation des centres des bourgs, petites et moyennes villes. Un véritable retournement de situation pour les financeurs et les plateformes qui pensaient l’avenir en périphérie.

Porté par la conviction qu’ « un système associatif est plus fort qu’un système étatique pour appréhender les problématiques locales », là où ceux-là « arrosent du sable », le président d’Initiative France souhaite mettre à profit la « capacité de réseautage » de son association aussi bien au service des créations d’installations agricoles qu’à celui des start-up innovantes et entreprises « remarquables » (projets à vocation sociale et environnementale).

Matthieu Barry

 

 

Laisser un commentaire

Suivant