Question

Quelles sont les règles, en matière de cotisations sociales, en cas de cumul d'une retraite et d'une activité salariée ?

La réponse de la rédaction :

Les retraités peuvent cumuler leur pension de retraite avec d’autres revenus d’activité professionnelle. En cas de cumul avec une activité salariée, les rémunérations sont soumises aux cotisations de Sécurité sociale de la même manière que pour les autres salariés (part patronale et part salariale). Ces cotisations sont calculées sur le montant de la rémunération, sans tenir compte des pensions ou rentes de vieillesse perçues.

Doivent ainsi être payées à échéance normale, les cotisations d’assurances sociales (assurance maladie, maternité, invalidité, décès), la contribution de solidarité autonomie, les cotisations d’allocations familiales, d’accident du travail, d’assurance vieillesse, les contributions d’aide au logement, le versement transport éventuel, ainsi que la CSG et la CRDS. Les taxes sur salaires, construction, apprentissage et formation professionnelle sont également dues.

En revanche, si le salarié a 65 ans et plus les cotisations chômage ne sont pas dues, à l’inverse de la part salariale et patronale des cotisations de retraite complémentaire Agirc et Arrco dues, quel que soit l’âge du salarié. Mais attention : même si le retraité cotise à l’assurance chômage et à l’assurance vieillesse, ces cotisations ne génèrent pas de droits supplémentaires pour sa retraite. Il ne pourra pas non plus percevoir le chômage s’il est licencié.

Source : Urssaf

Pour en savoir plus : Les principes d’un cumul emploi-retraite

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu