Actu

Les PME accusent les charges patronales de freiner leur développement

56% des PME françaises considèrent les charges patronales comme le facteur fiscal le plus contraignant dans le cadre de leur développement national.

Ce constat a été dressé par le groupe mondial d’audit et de conseil, Grant Thornton, dans le cadre d’une étude menée auprès de 7.800 entreprises privées de 34 pays. Cette proportion est près de 20 points supérieure à la moyenne européenne.

Interrogées sur les aspects fiscaux qui pourraient davantage les inciter à créer une filiale ou un établissement à l’étranger, les PME françaises évoquent en premier lieu un taux réduit de charges patronales, puis une période de franchise fiscale de cinq années. Au niveau européen en revanche, elles mettent en avant le souhait d’un régime fiscal stable ainsi qu’un faible taux d’imposition des bénéfices.

Nelly Lambert
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *