Actu

Les porteurs de projets de plus en plus écosensibles

La préoccupation environnementale fait son chemin dans les consciences et elle n’épargne pas les créateurs/repreneurs d’entreprises. C’est le constat dressé par l’observatoire permanent des porteurs de projet de CCI Entreprendre en France, à l’occasion de l’ouverture du Salon des micro-entreprises, du 14 au 16 octobre, à Paris.

La préoccupation environnementale fait son chemin dans les consciences et elle n’épargne pas les créateurs/repreneurs d’entreprises1. C’est le constat dressé par l’observatoire permanent des porteurs de projet de CCI Entreprendre en France, à l’occasion de l’ouverture du Salon des micro-entreprises, du 14 au 16 octobre, à Paris.

Ainsi, plus d’un créateur d’entreprise sur deux indique tenir compte de la problématique du développement durable dans son projet en veillant à produire des biens ou services respectueux de l’environnement. Particulièrement touché par les préconisations du Grenelle de l’environnement, le secteur du BTP et de la construction est aussi celui qui se sent le plus concerné (à 65 %).

L’enquête met également à jour de fortes disparités régionales dans la conscience écologique, l’expliquant par les différences culturelles. Ainsi, les créateurs et repreneurs d’entreprises d’Ile de France et de Bretagne se disent plutôt peu disposés à intégrer le développement durable dans leur projet. A l’opposé, les régions Centre et Languedic-Roussillon font office de bons élèves, avec respectivement 70 % et 63 % de porteurs de projet concernés.

1 Enquête réalisée par l’Ifop sur un échantillon de 5239 porteurs de projets reçus par 94 chambres de commerce et d’industrie.

Nelly Lambert
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *