Actu

Dans quels secteurs porteurs créer son entreprise en 2006 ?

Les créations d’entreprises se sont maintenues à un haut niveau en 2005. 20% des personnes interrogées déclarent vouloir créer une entreprise. Les secteurs de l’immobilier, de la construction et des services aux entreprises apparaissent comme étant les plus porteurs du moment.

Selon une étude de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), les créations pures d’entreprises (hors réactivations et reprises de sociétés) ont été de 225.000 en 2005, soit 0,4% de plus qu’en 2004. Les deux secteurs les plus convoités par les nouveaux entrepreneurs en ce début 2006 sont portés par la conjoncture actuelle : la construction et l’immobilier.

A la création, 86,5% des entreprises n’ont pas de salariés. Près d’une entreprise sur deux (51%) passe le cap des cinq premières années. Selon l’INSEE, l’expérience et les acquis du créateur jouent sur la durée de vie des jeunes entreprises, de même que la qualité du projet et les moyens investis au démarrage.

Il est vrai qu’un environnement propice au lancement du projet, tels l’entourage, le suivi de formation ou encore la consultation de conseillers, ne peut que concourir à sa réussite.

Un sondage de l’IFOP effectué du 22 au 25 décembre 2005 auprès d’un échantillon de 964 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus révèle que 20% des interviewés ont envie de créer une entreprise, d’en reprendre une ou de se mettre à leur compte. 19,7% d’entre eux ont un projet précis qu’elles souhaitent mettre en oeuvre dans les deux ans.

Sur une base de 45 millions de personnes en âge de créer une affaire, on peut donc raisonnablement considérer que près de 1.800.000 de nos concitoyens souhaitent se lancer dans le monde de l’entreprenariat à court terme.

« Il faut réenchanter le quotidien des Français ». Ainsi s’exprimait Françoise Savès, présidente du comité de la création d’entreprise du conseil supérieur des experts-comptables, lors de son intervention au récent Salon des entrepreneurs de Lyon !

Mais quels sont les produits et services qui seront les plus demandés ? Madame Savès a présenté lors de ce même salon les conclusions d’une étude prospective réalisée par un panel d’experts. Il en ressort que le domaine des services à la personne a le vent en poupe, porté qu’il devrait être par le chèque emploi-service universel (CESU) dont le montant peut être abondé en partie par l’employeur.

Le marché du service à la personne semble promis à un bel avenir, sept Français sur dix y faisant déjà appel au moins occasionnellement. Il est essentiellement dopé par le vieillissement de la population et la féminisation du travail.

En effet, l’accompagnement au quotidien des personnes dépendantes peut donner des idées de développement de services répondant à de nouveaux besoins : transport, courses, démarches administratives, entretien de la maison, … .

De nombreux services peuvent également se faire jour du fait de la féminisation du travail ou des temps de trajet allongé bureau-domicile : ménage, repassage, prise en charge des enfants (garde, aide aux devoirs), … .

Il ne vous reste plus qu’à respirer l’air temps et faire confiance à votre intuition !


Source : Rédaction de NetPME
Contact :
redaction@netpme.fr  

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *