Question

De quelle solution disposent les petites entreprises pour gérer au mieux leur résultat ?

La réponse de la rédaction :

Avant tout, quels que soient la santé de l’entreprise et le contexte économique, il est indispensable de considérer la situation de la trésorerie et les investissements à réaliser dans les années à venir. Actuellement, les petites sociétés étant inquiètes pour l’avenir, il est conseillé de laisser le plus de trésorerie possible dans l’entreprise. En effet, plus elles auront une trésorerie abondante, plus elles seront en position de force dans les affaires, par rapport à leurs achats, mais aussi dans la négociation des marchés : elles peuvent en effet se permettre d’être plus sélectives…

Néanmoins, il est tout à fait possible pour le dirigeant de se distribuer 3000 euros de dividendes chaque année, une solution plutôt peu utilisée.
En effet, celui-ci peut bénéficier d’un abattement annuel de 1525 euros pour les contribuables célibataires, divorcés ou veufs et de 3050 euros pour les contribuables mariés soumis à une imposition commune sur le montant net des revenus (article158,3-5° du code général des impôts). Dans le contexte actuel, c’est le moyen le plus simple de s’accorder une augmentation pour seulement 13,5 % de prélèvement sociaux et sans impôt sur le revenu.

Par ailleurs, s’il juge que le contexte n’est pas favorable, le chef d’entreprise a toujours le loisir de laisser ces 3050 euros dans l’entreprise en compte courant. Le jour où les affaires iront très bien, il pourra alors les prélever sans subir d’impôt.

Michel Brillat, directeur de clientèle Patrimoniale et Entrepreneuriale
UFF, banque spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu