Actu

Plan de relance : après un an, les TPE/PME ont déjà bénéficié de 24 Md€

À mi-parcours, Bercy et le ministre délégué chargé des PME, Alain Griset, dressent le bilan du plan de relance présenté en septembre 2020 : sur 40 Md€ qui leur étaient destinés, les TPE/PME de moins de 250 salariés ont d’ores et déjà bénéficié de plus de 24 Md€.

Plan de relance : après un an, les TPE/PME ont déjà bénéficié de 24 Md€
Un an après, près de 11,5 Md€ d’aides directes ont déjà été déployés en faveur des PME et près de 12,5 Md€ sous forme d’aides indirectes. © Adobe Stock

Annoncé dès juillet 2020 par le président de la République, le plan de relance « France Relance » représente une enveloppe totale d’investissements de 100 Md€, dont 40 milliards de contribution européenne, en vue de relancer l’économie française à horizon 2022. Un an après, près de 11,5 Md€ d’aides directes ont déjà été déployés en faveur des petites et moyennes entreprises et près de 12,5 Md€ sous forme d’aides indirectes.

Tableau de bord du dirigeant 2021 - version Premium
Passez à l’action :

Tableau de bord du dirigeant 2021 - version Premium

Emploi et production en tête

France Relance a vocation à permettre aux TPE/PME de se saisir des opportunités de reprise d’activité tout en engageant ou poursuivant les transformations nécessaires pour faire face aux défis post-crise sanitaire, et notamment leur transformation numérique ou la transition écologique. Le plan de relance a pris effet pour deux ans en septembre 2020. Un an après, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et Alain Griset, ministre délégué chargé des PME en ont dressé le bilan dans un communiqué de presse du 29 octobre : sur 40 Md€ destinés aux entreprises de moins de 250 salariés, plus de 24 milliards ont déjà été déployés, près de 11,5 Md€ sous forme d’aides directes et 12,5 Md€ sous forme d’aides indirectes.

En tête des aides directes, 3 Md€ ont été déployés pour l’emploi et les compétences dont 2 Md€ d’aides à l’apprentissage. Par ailleurs, les TPE/PME ont bénéficié de baisses d’impôts de production à hauteur de 3,2 milliards pour renforcer leur compétitivité, ainsi que de mesures visant à renforcer leurs fonds propres à travers des prêts participatifs à concurrence de 110 M€.

Afin d’accompagner la transformation numérique des TPE/PME, 980 M€ ont été mobilisés. Près de 6 650 entreprises industrielles (à plus de 90 % des TPE/PME) ont été ainsi soutenues dans le cadre du dispositif « Industrie du futur » et plus de 112 000 TPE ont bénéficié d’un chèque numérique de 500 € afin d’engager des dépenses d’outils numériques pour soutenir le développement de leur activité. France Relance a également financé plusieurs dispositifs en faveur de la transition écologique des TPE/PME à concurrence de 290 M€ par le biais notamment de prêts verts, de prêts économies d’énergie ou encore le financement de diagnostics.

Quelque 925 entreprises désireuses de relocaliser leur production ont bénéficié en outre de 650 M€ dans le cadre notamment du programme Territoires d’Industrie.

Lire aussi Plan de relance : les mesures pour les TPE/PME

Effet ricochet

Hors les mesures qui leur sont directement destinées, les TPE/PME ont pu tirer profit des dispositions de France Relance visant à ouvrir de nouveaux marchés aux entreprises. Au titre de ces aides indirectes, les TPE/PME ont pu ainsi bénéficier des 5 M€ de travaux de rénovation énergétique favorisés par Ma Prime Rénov’. Ce dispositif bénéficie en effet aux ménages qui souhaitent engager de tels travaux à condition que ceux-ci soient réalisés par des entreprises labellisées RGE (reconnu garant de l’environnement).

En l’occurrence 84 % d’entre elles comptent moins de 11 salariés. Les artisans et TPE/PME locales ont bénéficié par ailleurs des 5 Md€ de travaux générés par France Relance pour la rénovation thermique des bâtiments publics.

Lire aussi Rénovation énergétique : un nouveau crédit d’impôt pour les TPE/PME

Cécile Fried

Laisser un commentaire

Suivant