Actu

Les TPE-PME employant des salariés reprennent de plus en plus de fonds de commerce

Acheter une affaire existante favorise le développement d'une entreprise installée et accroît les chances de survie durable pour une nouvelle structure.

Les TPE-PME employant des salariés reprennent de plus en plus de fonds de commerce

Les reprises de fonds de commerce par les TPE-PME employant des salariés ont vivement augmenté en France l’année dernière, marquée aussi par une baisse des montants des transactions. Ces tendances ressortent des statistiques annoncées jeudi 26 mars lors d’une conférence de presse à Paris au siège de la Direction de l’information légale et administrative (Dila) par ce service du Premier ministre et le cabinet de conseil Altares.

Les TPE (employant « 1 à 9 salariés », selon l’étude) ont acquis 15 784 fonds en 2014 (+ 10,7 % par rapport à l’année précédente). Les prix moyens de ces opérations ont reculé de 4,5 %, à 174 336 €, contre 182 612 € en 2013.

Les achats par les PME en hausse de 12,1 %

Les PME de « 10 à 249 salariés » ont acheté l’an dernier 4 423 affaires, soit un bond de 12,1 % par rapport à 2013. Les montants ont reflué de 2,2 %, à 379 673 € (388 055 € en 2013). « Lorsqu’elles reprennent un fonds, les PME cherchent un nouveau souffle, souhaitent passer un deuxième palier » dans leur développement, observe le directeur des études d’Altares, Thierry Millon.

Les acquisitions par les microentreprises (entendues par l’enquête comme « sans salarié » ou d’un niveau d’effectif « inconnu ») ont dégringolé à l’inverse de 12,1 %, à 21 640 opérations. Les prix s’affichent à 165 266 €, contre 160 471 € en 2013 (+ 3 %).

Les structures de 250 salariés ou plus (« entreprises de taille intermédiaire » et « grandes entreprises ») ont elles acheté 1 952 affaires (+ 16,7 %), pour des montants en chute de 5,2 %, à 437 939 € (462 202 € en 2013).

Au total, en 2014, les reprises de fonds de commerce se sont établies à 43 799 (- 1,6 %), un niveau plancher record depuis 2010, première année analysée par la Dila et Altares. Les prix tous types d’acquéreurs confondus ont atteint 189 604 € (- 0,8 % par rapport à 2013).

Les auteurs du « Baromètre Bodacc » s’appuient sur les annonces légales publiées obligatoirement par les acheteurs de fonds dans le Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales édité par la Dila. « Nous prenons en compte l’ensemble des transactions à l’euro près, à l’exception de celles inférieures à 10 000 et supérieures à 10 millions € », a précisé Thierry Millon durant sa présentation.

Près de 90 % des repreneurs survivent cinq ans après leur création

L’occasion de souligner l’intérêt d’une acquisition. « Les entreprises montées pour reprendre un fonds sont beaucoup plus pérennes que les autres : près de neuf sur dix d’entre elles sont encore en vie cinq ans après leur création », remarque Thierry Millon, citant des données d’Altares sur les opérations réalisées en 2010.

D’après l’Insee, seules 51,5 % des entreprises créées ex nihilo ou « reprises » en 2006 ont fêté leur cinquième anniversaire.

Evaluer ce contenu :

Les TPE-PME employant des salariés reprennent de plus en plus de fonds de commerce
4.5 (90%) 2 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *