Actu

Un pacte pour lutter contre la fracture numérique

Renaissance Numérique vient de publier son livre blanc sur la fracture numérique et alerte les candidats à la présidentielle. L’objectif est de doubler le nombre de foyers connectés à Internet d’ici 2010. Le taux de croissance de la France pourrait augmenter de plus de 1% par an si notre pays investissait dans les NTIC.

L’émergence d’Internet a profondément changé notre vie quotidienne. Si la maîtrise des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) permet de stimuler l’économie, notre pays est en retard, notamment en matière de taux de connexion à Internet. 40 foyers sur 100 sont connectés à Internet en France en 2007, contre 70 en Angleterre ou en Allemagne.

Renaissance Numérique, club de réflexion regroupant une trentaine de dirigeants de groupes Internet présents en France (Google, Yahoo, Price Minister, Club Internet, 1000 Mercis, …) et des universitaires propose 15 mesures avec l’objectif de doubler le nombre de foyers connectés entre aujourd’hui et 2010 pour qu’il atteigne 80%.

La première mesure vise à faciliter la dotation directe par les entreprises de ses ordinateurs usagés à ses salariés. Actuellement, le fait qu’une entreprise donne un ordinateur à un salarié constitue un avantage en nature pour le salarié et pénalise le bilan comptable de l’entreprise.

En effet, la cession de PC est une opération qui nécessite de déterminer la valeur d’usage d’un PC. L’entreprise enregistre un produit qui est soumis à l’impôt sur les sociétés. A cela s’ajoutent les contraintes en matière de charges sociales et d’Urssaf. La complexité de la donation de PC paralyse actuellement les entreprises dans une telle démarche.

Renaissance Numérique propose donc de revoir la fiscalité et les régles de comptabilité pour permettre les donations des entreprises. Tous les deux à trois ans, les entreprises et les administrations renouvellent leur parc d’ordinateurs. Sept millions d’ordinateurs pourraient ainsi être redistribués d’ici 2010.

Renaissance Numérique recommande par ailleurs de renforcer la politique d’appropriation des TIC par les TPE, grâce aux actions suivantes :

– maintien de l’initiative « Passeport Numérique » destiné à former les TPE aux outils Internet ;
– diffusion des pratiques d’e-marketing par les chambres de commerce et d’industrie ;
– extension du crédit d’impôt nouvelles technologies aux dépenses liées au développement de l’activité en ligne des TPE ;
– poursuite du développement des services d’administration en ligne destinés aux TPE, les incitant à s’équiper et à se connecter.

La prochaine étape de l’association sera de faire réagir les candidats à l’élection présidentielle à ses propositions. Son livre blanc intitulé « 2010, l’Internet pour tous » a été édité en 1.000 exemplaires et leur a été adressé.

Reste à savoir si la fracture numérique a une chance de devenir un thème de campagne. Le taux de croissance de notre pays pourrait augmenter de plus de 1% par an si la France investissait dans les NTIC. Ce sujet doit donc être traité comme une priorité nationale.


Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr
 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *