fiche

La liquidité de l'entreprise

La liquidité de l'entreprise exprime sa capacité à faire face à ses échéances à court terme (paiement des dettes fournisseurs, paiement des dettes fiscales, etc.).

La liquidité de l'entreprise

La liquidité  de l’entreprise est une notion clé pour les créanciers et en particulier pour les banques. Elle permet de savoir si une entreprise est en mesure de faire face à ses échéances à court terme, généralement à l’horizon de moins d’un an, dans une perspective de continuité de l’exploitation. Elle se distingue donc de la solvabilité de l’entreprise qui elle se place dans une perspective de liquidation de l’entreprise. La liquidité de l’entreprise se distingue aussi de la liquidité d’un actif qui représente la capacité du bien dans le temps à se transformer en valeur financière. Plusieurs ratios peuvent être déterminés selon l’objectif recherché.

Liquidité générale

Ratio de liquidité générale = Actifs à moins d’un an / Passifs à moins d’un an

Liquidité réduite

Ratio de liquidité réduite = (Créances à moins d’un an + disponibilités) / Passifs à moins d’un an

A la différence du ratio de liquidité générale, celui de liquidité réduite exclut les stocks considérant que l’entreprise doit toujours garder un niveau de stock.

Liquidité immédiate

Ratio de liquidité immédiate = Disponibilités / Passifs à moins d’un an

Le ratio de liquidité immédiate ne retient au numérateur que les seules disponibilités car elles sont par définition parfaitement liquides.

Interprétation

Comme tous les ratios, ceux de liquidité doivent être analysés avec prudence. Il faut notamment tenir compte du secteur d’activité de l’entreprise et de l’évolution d’une année sur l’autre de la valeur du ratio de l’entreprise. Il faut aussi tenir compte du manque de précision de ces indicateurs. Ainsi, tous les actifs à moins d’un an et tous les passifs à moins d’un an n’ont pas forcément la même maturité. Dans les dettes exigibles à moins d’un an peuvent figurer des sommes à payer dans un mois comme d’autres dans 10 mois. Elles peuvent aussi contenir des crédits de trésorerie qui sont renouvelables. On peut toutefois tirer quelques enseignements généraux. Ainsi, idéalement, le ratio de liquidité générale doit être supérieur à un. En effet, les actifs à moins d’un an doivent permettre de payer les dettes à moins d’un an. Dans le cas contraire, l’entreprise est potentiellement dans l’impossibilité de faire face à toutes ses échéances à court terme. Par ailleurs, un ratio de liquidité immédiate nettement inférieur à 1 peut traduire de graves difficultés de paiement. Mais il peut refléter aussi, à l’inverse, une gestion de trésorerie zéro.

Evaluer ce contenu :

La liquidité de l’entreprise
4 (80%) 1 vote

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :