Actu

Les cadres sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux professionnels

Selon une enquête réalisée par l'Apec, plus de la moitié des cadres sont aujourd'hui inscrits sur les réseaux sociaux professionnels. Considérés encore comme un canal marginal de recrutement, ils sont surtout utilisés par les cadres pour entretenir et rechercher des contacts.

Les cadres sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux professionnels

Les réseaux sociaux professionnels prennent aujourd’hui une part croissante dans la recherche d’emploi. Mais quelle utilisation les cadres font-ils de ces sites ? C’est à cette question que répond pour la première fois une enquête réalisée par l’Apec auprès de 1 600 cadres.

53 % des cadres sont inscrits sur les réseaux sociaux professionnels

Un peu plus de la moitié des cadres sont inscrits sur les réseaux sociaux (53 %). Pierre Lamblin, directeur du département études et recherches de l’Apec, souligne que « ce chiffre peut paraître faible, mais il progresse chaque année ». Viadeo est le site où les cadres sont le plus présents, juste devant LinkedIn.
Les hommes sont proportionnellement plus nombreux sur ces sites que les femmes, 55 contre 49%. Pierre Lamblin précise « qu’il n’y a pas d’explication à cette différence, surtout que la manière dont les femmes utilisent les réseaux sociaux est semblable aux hommes lorsqu’elles y sont inscrites ». Par ailleurs, le taux d’inscription décroît fortement avec l’âge : il est de 77 % chez les cadres de moins de 30 ans, 66 % chez les trentenaires, 46 % chez les quadragénaires et 39% chez les cadres de 50 ans et plus.

Un canal marginal de recrutement

Si les cadres sont présents sur ces réseaux, ce n’est pas pour trouver un emploi. Lorsqu’on leur demande quel est le moyen le plus efficace pour trouver un emploi, ils citent en premier lieu les offres d’emploi (84 %). Le fait d’être inscrit sur un réseau professionnel arrive en dernière position. L’enquête révèle que seuls 5 % des cadres ont été recrutés directement par un site de réseau social en 2011, chiffre identique à celui de 2008.
Cependant, si les réseaux sociaux ne permettent pas directement de trouver un emploi, ils peuvent malgré tout jouer un rôle, multiplier les opportunités. Ils sont ainsi jugés utiles dans cette démarche par 6 cadres sur 10. Il s’agit surtout d’un moyen d’entretenir et de rechercher des contacts, de publier son CV, d’être référencé sur Internet ou de consulter des offres d’emploi. « Les cadres considèrent qu’il faut y être car ils savent que les recruteurs les consultent », ajoute Pierre Lamblin. L’enquête démontre d’ailleurs que si un peu plus du tiers des cadres utilisent les réseaux professionnels dans le cadre de leur travail, les cadres de la fonction ressources humaines sont bien plus nombreux à le faire (58 % contre 36 % en moyenne). « Les recruteurs utilisent les réseaux sociaux pour chercher des informations sur les candidats, s’assurer de la concordance des informations mentionnées dans le CV », précise Pierre Lamblin.

Les cadres attentifs à leur e-réputation

Les cadres sont d’ailleurs lucides sur cette utilisation des réseaux sociaux par les recruteurs, et deux tiers d’entre eux affirment porter une attention particulière à leur image sur Internet. Près de 9 cadres sur 10 jugent également qu’il est important pour leur carrière de veiller à leur e-réputation. « C’est pourquoi, ils font preuve d’une extrême vigilance à l’égard d’Internet, et de Facebook en particulier », souligne l’étude. 87 % des cadres pensent que Facebook n’est pas adapté à un usage professionnel, et parmi ceux qui sont inscrits pour un usage personnel (58 %), 78 % se disent conscients que les informations qu’ils publient peuvent être vues par des collègues ou des futurs employeurs. Pourtant ils sont très nombreux à inclure des collègues parmi leurs contacts et 38 % citent même le nom de l’entreprise où ils travaillent.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *