fiche

La carte bancaire

La carte bancaire est devenue un objet commun du quotidien mais nous vous proposons de revenir sur cet objet, son fonctionnement, etc, en 10 points.

La carte bancaire

1. Le code secret permettant d’effectuer la plupart des opérations par carte de crédit ne doit jamais être communiqué pour les achats par téléphone ou par correspondance.
Le code secret ne doit jamais être communiqué à quiconque, quelle que soit la raison invoquée.

2. La carte bancaire visa est selon le cas à débit immédiat ou différé et permet les achats en France et à l’étranger.
En effet, le GIE carte bancaire est adhérent du réseau visa et permet ainsi au porteur de la carte de l’utiliser pratiquement partout dans le monde.

3. Une autorisation de paiement par carte peut être refusée si la carte a été mise en opposition.
Le paiement sera refusé en cas de code inexact ou en cas de dépassement de l’encours autorisé par la banque.

4. Les retraits d’espèces dans les automates (DAB) sont plafonnés tous les 7 jours. Ce plafond varie d’un établissement bancaire à l’autre.
Toutefois, si l’utilisateur détient une carte Premier, ce plafond est plus important ; de plus, la plupart des banques autorisent leurs clients à effectuer des retraits quotidiens plus importants dans leurs GAB.

5. En cas d’achat, s’il y a erreur de code et après trois essais infructueux, la puce est bloquée.
Toutefois, les retraits restent possibles car c’est la piste qui est utilisée dans les distributeurs.

6. En cas de tentative de retrait dans un appareil automatique, s’il y a erreur de code et après trois essais infructueux, la carte est avalée par la machine.
et ce, pour éviter de nombreuses tentatives effectuées par des escrocs persévérants.

7. En cas de perte de sa carte bancaire, le porteur est responsable dans certaines limites avant opposition.
Avant opposition, sa responsabilité sera engagée pour la totalité du montant autorisé par période, dans la limite d’un montant plafonné à 150 euros s’il s’agit de paiements. Après opposition, la responsabilité du porteur est totalement dégagée.

8. Il est en théorie possible de payer par carte n’importe quel achat.
Mais, en pratique, les achats sont limités par le plafond pour lequel l’achat sera garanti.

9. En étant réglé par carte, un commerçant n’évite pas toujours les impayés.
Car, s’il ne respecte pas la procédure, le paiement ne sera pas garanti.

10. Une banque peut demander à tout moment au porteur d’une carte de la restituer.
En cas d’utilisation abusive, la banque peut demander au porteur la restitution de la carte et, à défaut, faire opposition à l’utilisation de cette carte.

Luc BERNET-ROLLANDE
lbr@banque-info.com
http://www.banque-info.com

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *