Actu

Détail des mesures du plan en faveur de l’emploi des jeunes

Aider 500.000 jeunes à s’insérer dans la vie active d’ici à juin 2010 alors même que le chômage les frappe de plein fouet, tel est l'objectif du nouveau plan en faveur de l’emploi des jeunes. Revue de détail des mesures.

Détail des mesures du plan en faveur de l’emploi des jeunes

Alors que le taux de chômage des 15-24 ans a dépassé la barre des 20 % fin 2008, Nicolas Sarkozy a dévoilé, le 24 avril dernier, son plan en faveur de l’emploi des jeunes. Clé de voûte des nouvelles mesures : l’alternance. Des aides financières seront accordées aux entreprises qui embauchent des jeunes en apprentissage ou en contrat de professionnalisation. L’Etat va débloquer 1,3 milliard d’euros d’ici juin 2010 pour la formation et l’emploi des jeunes de moins de 26 ans.

Priorité à l’alternance

« 150.000 jeunes sortent chaque année de l’enseignement secondaire sans diplôme » a expliqué le chef de l’Etat. Pour y remédier, le plan en faveur de l’emploi des jeunes mise sur la formation en alternance. Côté apprentissage, les entreprises qui embaucheront un apprenti d’ici le 30 juin 2010 seront exonérées de charges sociales. A cela, s’ajoutera une prime de 1800 euros pour celles de moins de 50 salariés qui recruteront un jeune en apprentissage. L’objectif fixé par le chef de l’Etat est le recrutement de 320.000 apprentis d’ici juin 2010, soit 35.000 de plus qu’en 2008.

S’agissant des contrats de professionnalisation, les entreprises qui embaucheront un jeune de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation entre juin 2009 et juin 2010 recevront une prime exceptionnelle de 1000 euros. Cette prime sera doublée si le jeune a un niveau inférieur au Bac. L’objectif est l’embauche de 170.000 jeunes en contrats de professionnalisation d’ici juin 2010, soit 30.000 de plus que l’année précédente.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a confié au président de Véolia Environnement, Henry Proglio, la mission de mobiliser l’ensemble des branches professionnelles et des entreprises afin qu’elle s’engagent, dans les prochaines semaines, à signer une charte de l’alternance avec des objectifs chiffrés en faveur des jeunes.

3000 euros pour l’embauche d’un stagiaire en CDI

Les stagiaires n’ont pas été oubliés. Le chef de l’Etat a ainsi annoncé que les stagiaires seraient obligatoirement rémunérés à partir de deux mois de stage. Actuellement, seuls les stages d’au moins trois mois ouvrent droit pour les stagiaires à une gratification obligatoire.
En outre, les entreprises qui embaucheront en CDI des jeunes en stage chez elles percevront une prime de 3000 euros.

Davantage de contrats aidés

Nicolas Sarkozy entend relancer le recours aux contrats aidés. Il a ainsi annoncé que l’Etat financera 50.000 contrats initiative emploi (CIE) supplémentaires au cours du second semestre 2009. Réservé aux employeurs du secteur marchand, ce contrat s’adresse aux personnes ayant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi.

50.000 contrats d’accompagnement de la formation seront également proposés aux jeunes de 16 à 25 ans, titulaires d’un diplôme jusqu’à Bac + 3 et inscrits à Pôle emploi ou suivis par les missions locales. Mis en place dès la rentrée 2009, ces contrats proposeront des formations à des métiers « porteurs ».

Enfin, 30.000 contrats aidés seront proposés aux jeunes, essentiellement dans les collectivités locales, pour leur permettre d’acquérir une première expérience professionnelle dans des secteurs offrant des débouchés dans le privé. Ces contrats seront financés à 90 % durant un an par l’Etat.

Nathalie Lepetz
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *