Actu

L’évolution de la rémunération des cadres en 2009

Selon une étude de l’APEC sur l’évolution de la rémunération des cadres en 2009, seuls 4 cadres sur 10 ont bénéficié d’une augmentation de salaire au cours de l’année. Pourtant, 58 % d’entre eux se déclarent globalement satisfaits du niveau de leur rémunération. Satisfaits, certes, mais sans grande illusion sur la progression de leur salaire en 2010.

L’évolution de la rémunération des cadres en 2009

Un peu moins de 4 cadres sur 10 déclarent avoir bénéficié d’une augmentation de leur salaire en 2009. Parmi les cadres qui sont restés dans la même entreprise en 2009, 39 % ont vu leur rémunération annuelle brute totale augmenter au cours de l’année. Ils étaient 51 % en 2008.

30 % des cadres ont bénéficié d’une augmentation individuelle et 16 % d’une augmentation collective. Ils étaient respectivement 40 % et 21 % en 2008. Selon l’étude, ce net recul est sans aucun doute une conséquence directe de la mauvaise conjoncture économique. Gel des augmentations pour certaines ou limitation du nombre des bénéficiaires pour les autres, les entreprises ont dû adapter leur politique salariale au contexte économique dégradé.

Les cadres globalement satisfaits de leur rémunération

Même s’ils ont été moins souvent augmentés en 2009 qu’au cours des années précédentes, 58 % des cadres restent globalement satisfaits. Une observation qui doit toutefois être nuancée.
D’une part, les cadres font part de leurs fortes craintes pour l’évolution de leur pouvoir d’achat. 52 % jugent que leur pouvoir d’achat s’est dégradé entre début 2009 et début 2010, 34 % jugent qu’il est resté stable et seulement 14 % estiment qu’il a progressé. Malgré une inflation pratiquement nulle, ils sont plus de la moitié à estimer que leur pouvoir d’achat s’est dégradé alors qu’il a sans doute progressé, selon la définition économique de ce terme. En réalité, la notion de « pouvoir d’achat » renvoie surtout, pour les cadres, comme pour les autres salariés, à la notion de « niveau de vie ». Selon l’étude, cette perception très négative de l’évolution du pouvoir d’achat traduit surtout une faible confiance en l’avenir.

D’autre part, 45 % des cadres estiment être mal, voire très mal payés par rapport à leurs responsabilités. Et plus de la moitié d’entre eux pensent qu’ils sont mal payés compte tenu de leur charge de travail et de leur implication au travail. Un sentiment qui n’est pas uniquement lié au niveau de la rémunération. Il est également influencé par d’autres facteurs, tels que le climat social de l’entreprise, les conditions matérielles de travail ou les relations avec le supérieur hiérarchique.

Une grande incertitude pour 2010

La majorité des cadres pensent n’obtenir aucune augmentation de salaire en 2010. Malgré tout, 48 % veulent demander une augmentation dans l’année (contre 56 % un an auparavant). De façon très pragmatique, une partie des cadres estiment même qu’il est inutile de demander une augmentation de salaire dans un contexte économique encore difficile. Ainsi, qu’ils veuillent ou non demander une augmentation, seuls 30 % pensent obtenir une augmentation individuelle de salaire en 2010. Et, même parmi ceux qui vont demander une augmentation, une minorité (42 %) pense l’obtenir.

Source : APEC – Evolution de la rémunération des cadres – Septembre 2010

Nathalie Lepetz
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *