Actu

Un groupe d’experts pour simplifier la vie des entreprises

A peine nommé secrétaire d’Etat aux entreprises et au commerce extérieur, Hervé Novelli installe un groupe d’experts devant mener réflexion sur la réglementation, la fiscalité et le domaine social en entreprises.

Les organisation patronales ont accueilli avec grande satisfaction l’arrivée d’Hervé Novelli, 58 ans, nommé au lendemain des élections législatives secrétaire d’Etat chargé des Entreprises et du Commerce extérieur.

Apprécié du patronat en tant qu’ancien chef d’entreprise, Hervé Novelli a défini, dans un interview accordé au quotidien économique « Les Echos », les 5 priorités qu’il entend donner à son action : simplification de l’environnement des entreprises, soutien à l’innovation, baisse de la fiscalité, financement des entreprises et relance des exportations.

Le nouveau secrétaire d’Etat souhaite créer un conseil des entrepreneurs composé d’une quinzaine de dirigeants qui l’aideront à proposer des améliorations à la vie des entreprises.

Il a par ailleurs installé ce vendredi 20 juillet un groupe d’experts (experts-comptables, commissaires aux comptes, centres de gestion agréés, chambres de commerce et de métiers, …) chargé de mener également une réflexion sur la simplification pour les entreprises. Des propositions concrètes portant sur la réglementation, la fiscalité et le domaine social devront être rendues dès la rentrée prochaine.

Il indique aussi qu’il fera « tout pour convaincre la Commission européenne » de la nécessité de faciliter l’accès des marchés publics aux PME, à la manière du « Small business act » américain.

Concernant la fiscalité des entreprises, Hervé Novelli indique qu’en matière de taxe professionnelle, « une réflexion est ouverte sur la nécessité de développer notre industrie, qui est la plus lourdement touchée » et de trouver « une formule moins défavorable ». Il précise en outre « travailler en particulier sur l’objectif de réduction de l’impôt sur les sociétés ».

Enfin, en matière d’exportations, le secrétaire d’Etat chargé des Entreprises et du Commerce extérieur estime que « la France doit combler ses insuffisances par rapport à l’Allemagne, en se positionnant sur les marchés à forte croissance ».

Il indique qu’il se rendra avec « de très fortes délégations d’entrepreneurs » au Brésil, en Russie, en Inde, en Chine et aux Etats-Unis. Il souhaite aussi davantage populariser le système de volontariat international en entreprises (VIE), qui concerne actuellement 5.000 jeunes, afin d’en doubler ce nombre « dans les deux ans qui viennent ».

Prenons acte des bonnes intentions de celui qui se voit déjà comme « l’avocat des entrepreneurs au sein du gouvernement et devant l’opinion publique ».


Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *