Actu

Le droit du travail a son Mooc

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) lance le 22 mai prochain le premier Mooc sur le droit du travail : six semaines pour tout savoir sur le contrat de travail. Explications avec Anne Le Nouvel, professeur associée au Cnam qui animera l'ensemble des sessions de ce cours en ligne.

Le droit du travail a son Mooc

« Il s’agit d’une opportunité extraordinaire pour un professeur !, s’enthousiasme Anne Le Nouvel. Aujourd’hui il faut être sur les Mooc. On ne peut pas se passer de cette forme d’enseignement ; j’espère que ça va s’inscrire dans la durée ». Professeur associée au Cnam depuis 10 ans, et diplômée d’un DEA de droit social de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Anne Le Nouvel compte bien faire partager son amour du droit du travail avec les 6 000 candidats qui se sont déjà inscrits au Mooc depuis l’ouverture des inscriptions début mars.

Les Mooc (acronyme de « massive open online course ») sont des cours en ligne, ouverts et massifs.

 

6 semaines de cours, 30 sujets abordés

Le premier cours débutera le 22 mai. Pendant 6 semaines, à raison d’une séance par jour (pendant la semaine uniquement), 30 thèmes liés au contrat de travail seront abordés : naissance du contrat, clauses particulières, formes particulières de contrat de travail, événements intervenant pendant l’exécution du contrat (maladie, congés payés, absences,…), la rupture du contrat. Le Mooc prendra fin au début de l’été, le 6 juillet.
Toutefois, les personnes inscrites pourront suivre les séquences à leur rythme car, dès le 22 mai, l’ensemble des cours seront mis en ligne.
Anne Le Nouvel s’est entourée d’un certain nombre d’experts qui interviendront au cours des différentes séquences vidéos : 
– Anne Dufour, Vice-Présidente du conseil des prud’hommes de Paris ;
– Guillaume Desgens-Pasanau, ancien chef du service juridique de la Cnil, maître de conférences au Cnam ;
– Florence Machat, conseillère de salariés ;
– Claudia Martin-Laviolette, avocat au Barreau de Sarreguemines ;
– Frédéric Portejoie, DRH adjoint, société IER, Groupe Bolloré ;
– Guillaume Roland, avocat au Barreau de Paris ;
– Mathias Vincent, Responsable ingénierie pédagogique Elégia Formation.

Inscription gratuite en ligne

Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur la plateforme dédiée aux Mooc, www.france-universite-numerique.fr qui est gérée par le ministère de l’enseignement supérieur afin de promouvoir les cours en ligne. Les inscriptions seront closes le 28 juin. « L’avantage du Mooc est de ne pas avoir de limite en termes d’inscrits », souligne Anne Le Nouvel. « L’inscription est totalement gratuite et n’oblige à rien ». Les profils sont très variés : conseillers prud’hommes, syndicalistes, DRH, avocats, gestionnaires de paie,  salariés, certains qui n’ont jamais fait de droit du travail…
Est-ce là une difficulté que de s’adresser à un public aussi hétérogène ? « Non, ce qui est difficile c’est de dire en 10-15 minutes tout ce que j’ai à dire tout en étant la plus attractive possible, et que tout le monde y trouve son compte. Je dois trouver l’absolue synthèse d’un thème tout en étant très pratique et complète ». 

Des séances interactives

Anne Le Nouvel a également prévu des rendez-vous interactifs. Un forum sera ouvert dès le 22 mai permettant aux personnes qui suivent le Mooc d’échanger entre elles. Par ailleurs, une fois par semaine se déroulera un hangout – une séance vidéo interactive de discussion. « Rendez-vous sera donné à tous les inscrits qui pourront se connecter via Youtube. Je répondrai aux questions posées sur le forum ou en direct », explique Anne Le Nouvel.

Attestation de réussite

« Les participants qui passent toutes les épreuves qu’on leur propose obtiendront une attestation de réussite. Cette attestation n’a pas vocation à remplacer un titre universitaire mais peut avoir une certaine valeur sur le CV », estime Anne Le Nouvel.
Pour l’obtenir, les participants au Mooc devront passer deux sortes de tests. A la fin de chaque semaine, ils devront faire un exercice sur les 5 séquences de la semaine : 6 exercices en tout sous forme de mini-examens. « Cette note de contrôle continu servira pour la note finale qui résultera d’une évaluation finale sur tout le programme ».
Les participants pourront par ailleurs s’entraîner à la fin de chaque séquence grâce à un quiz qui leur permettra de s’auto-évaluer. Anne Le Nouvel estime le travail personnel de chaque candidat à 3h30 par semaine.

Le professeur Mooc, mascotte du cours en ligne

L’objectif poursuivi par la formatrice est « de rendre le droit accessible, attractif et passionnant afin de le désacraliser et de montrer son côté ludique ». C’est ce que permet justement le Mooc, assure-t-elle. Pour y parvenir, Anne Le Nouvel commencera toutes ses séquences en posant un cas pratique. Et les participants qui suivent le Mooc seront accueillis par le Professeur Mooc, la mascotte du Mooc. « Il apportera une note de légèreté et ouvrira chaque session par un adage ou un proverbe décalé ».

Professeur Mooc

(Professeur Mooc a été créé et animé par Louis Holmes).

En attendant, et afin de suivre la préparation du cours jusqu’au 22 mai, vous pouvez vous connecter sur la page Facebook du Mooc www.facebook.com/Mooc.droit.contrats.travail ou suivre le compte Twitter dédié @MoocDCT.

(*) actuEL-RH est partenaire du Mooc du Cnam « Le droit des contrats de travail en France ».

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *