Question

Qu'appelle-t-on un contrôle URSSAF par échantillonnage ?

La réponse de la rédaction :

Le décret du 11 avril 2007, complété par un arrêté de même date, légalise la méthode dite de contrôle par « échantillonnage ou extrapolation ». Cette méthode consiste, à partir d’un échantillon représentatif, à extrapoler une situation à partir de laquelle l’inspecteur notifiera ou non un redressement à l’entreprise. Ainsi, une infraction constatée pour quelques salariés seulement pourra être étendue à tous les salariés dans la même situation.

S’il entend utiliser ce mode de contrôle, l’inspecteur devra remettre à l’employeur, au moins 15 jours avant le début de la vérification, un document lui indiquant les différentes phases de mise en œuvre du contrôle par échantillonnage et extrapolation et les formules statistiques utilisées pour leur application. L’employeur reste libre de refuser ce type de vérification, mais il devra alors « négocier » avec le contrôleur les conditions du contrôle qui pourra, le cas échéant, être effectué hors de l’entreprise. Si la méthode de l’échantillonnage est acceptée par le cotisant, le contrôle devra s’articuler autour de 4 phases :

  • la constitution d’une base de sondage par l’inspecteur du recouvrement à partir des informations détenues par l’entreprise et des déclarations produites ; 
  • le tirage aléatoire d’un échantillon par informatique ; 
  • l’examen exhaustif de l’échantillon ; 
  • l’extrapolation des résultats obtenus sur l’échantillon à la population ayant servi de base à l’échantillon.

Lire l’article sur : Comment faire face à un contrôle Urssaf ?

 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu