Actu

Près de 304.000 intentions d’embauche en CNE en cinq mois

Mis en place depuis le mois d’août 2005 par Dominique de Villepin, le CNE affiche 303.900 intentions d’embauche en cinq mois selon l’Agence centrale des organismes de Sécurité Sociale (ACOSS).

D’après une étude réalisée par Fiducial auprès de TPE ayant embauché en contrat nouvelles embauches (CNE), 300 dirigeants sondés déclarent avoir embauché en moyenne 1,2 collaborateur en CNE.

Selon l’ACOSS, le cumul des intentions d’embauche en CNE s’établit à 303.900 entre septembre 2005 et janvier 2006. L’Agence centrale des organismes de Sécurité Sociale précise qu’elle n’est pas en mesure de fournir de données fiables pour août 2005, premier mois de mise en place de ce contrat de travail à durée indéterminée de période dite de consolidation (ou d’essai) de 2 ans pour les entreprises de moins de 20 salariés.

Pour le seul mois de janvier 2006, le nombre de CNE est estimé à 58.000, soit 12,6% des intentions d’embauche des entreprises de moins de 20 salariés.

La France compte près de 2,5 millions d’entreprises, dont près de 2,4 millions de Très Petites Entreprises (TPE) de 0 à 19 salariés dont les domaines de l’industrie, du commerce et des services hors agriculture, services financiers et administration (Source INSEE). 44% de ces TPE sont tournées vers des activités de services, 25% d’entre elles vers le commerce et 13% spécialisées dans le BTP. Ces Très Petites Entreprises représentent 37% de l’emploi en France.

D’après une étude réalisée du 23 au 29 décembre 2005 par Fiducial, entreprise de services pluridisciplinaires aux TPE, auprès d’un échantillon de 300 dirigeants de TPE ayant embauché en CNE, il apparaît que le choix du Contrat Nouvelles Embauches est essentiellement dicté par les 3 raisons suivantes :
– embaucher sans risque si l’activité ralentit (55%) ;
– tester les compétences de la personne plus longtemps (51%) ;
– éviter les contraintes du Contrat à Durée Indéterminée (CDI) en matière de licenciement (46%).

Les 300 dirigeants sondés déclarent avoir en moyenne embauché 1,2 collaborateur en CNE depuis le lancement du Contrat Nouvelles Embauches en août 2005 par le gouvernement. Dans 60% des cas, il s’agissait de création de postes. 29% d’entre eux affirment par ailleurs qu’ils n’auraient pas recruté de collaborateurs en l’absence du dispositif CNE.

Les motifs d’embauchent reposent sur des raisons multiples :
– faire face à la croissance de l’entreprise
– remplacer un collaborateur démissionnaire ;
– soulager la charge de travail dans l’entreprise.

97% des personnes embauchées sont non cadres. 59% sont des hommes. Dans 78% des cas, le niveau de diplôme est en deçà du BAC. 56% des recrutés étaient sans emploi.

Source : Rédaction de NetPME
Contact :
redaction@netpme.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *