Actu

Un prêt sans caution personnelle à la création d’entreprise

Le nouveau Prêt à la Création d’Entreprises (PCE), sans caution personnelle ni garantie, vient d’être lancé. Mis en oeuvre par OSEO, son montant est compris entre 2.000 et 7.000 euros. Il devrait financer 30.000 projets par an.

Renaud Dutreil, Ministre des PME, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions Libérales a lancé le 21 novembre 2006 le nouveau Prêt à la Création d’Entreprises (PCE) mis en œuvre par OSEO.

Lancé en 2000, le PCE a permis de financer 15.000 projets par an grâce à un prêt consenti sans caution personnelle ni garantie. Suite à la demande du Président de la République, les critères d’attribution du PCE ont été simplifiés et élargis afin de doubler le nombre de PCE attribués annuellement. Par exemple jusqu’à présent, ne pouvaient être éligibles que les projets inférieurs à 45.000 euros.

Le PCE s’adresse à toutes les entreprises, en phase de création ou ayant été reprises depuis moins de trois ans, quelque soit leur secteur d’activité, à l’exception des entreprises agricoles, des intermédiaires financiers et de la promotion ou location immobilière. Ces entreprises doivent employer moins de dix salariés et n’avoir pas déjà bénéficié d’un prêt bancaire égal ou supérieur à deux ans.

Ce prêt finance la trésorerie de départ, les investissements matériels (frais commerciaux, publicité, …) et les différentes dépenses inhérentes au lancement de l’activité. Sont éligibles tous les projets de création d’entreprise, y compris le rachat de fonds de commerce et ce quel que soit le montant du programme.

Le montant du PCE est compris entre 2.000 et 7.000 euros. Sa durée est de cinq ans. Son taux est identique à celui d’un prêt bancaire dans la limite d’un taux plancher égal au taux des emprunts d’Etat à cinq ans majoré de 1,7%. Son remboursement ne commence qu’à partir du 6ème mois, il s’effectue par 54 échéances mensuelles constantes. Le PCE est sans caution personnelle ni garantie.

Il doit être obligatoirement accompagné d’un concours bancaire à plus de deux ans (financement de matériel, véhicule, …) d’un montant au mois égal à 2 fois le montant du PCE (sauf dans les zones urbaines sensibles pour lesquelles ce concours bancaire doit être au minimum équivalent au montant du PCE). Ce prêt bancaire peut être garanti jusqu’à 70% par OSEO.

Le PCE est obtenu soit directement auprès de votre banque, soit avec l’appui d’un réseau d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise telles que les chambres de commerce et d’industrie, les chambres de métiers et de l’artisanat ou encore les boutiques de gestion qui vous aideront à monter votre dossier.

Pour Renaud Dutreil, « il était primordial de redonner confiance aux entrepreneurs, de réveiller la formidable envie d’entreprendre des Français ».

Doté d’une enveloppe de 58 millions d’euros, le lancement du PCE « nouvelle formule » s’accompagnera d’une campagne de communication à destination des créateurs potentiels et des réseaux bancaires. OSEO table sur 30.000 PCE par an.

Source : Rédaction de NetPME
Contact :
redaction@netpme.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *