Actu

Travail dominical : vers une majoration salariale pour tous?

Un amendement à la loi Macron a été adopté hier, instaurant une obligation de majorer le salaire de 30% en cas de travail le dimanche. Un coup de massue pour les commerces de proximité.

Travail dominical : vers une majoration salariale pour tous?

Coup dur pour les commerces de proximité. Hier, un amendement a été adopté par les députés dans le cadre de la loi Macron pour instaurer une majoration salariale obligatoire de 30%  pour tous les salariés qui travaillent le dimanche, y compris dans les commerces alimentaires. Jusqu’à présent, ces petits commerces avaient le droit d’ouvrir boutique le dimanche jusqu’à 13h, et ce sans majoration salariale pour leurs employés. Cet amendement pourrait donc remettre en cause l’ouverture des petits magasins le dimanche à l’heure où les plus grosses structures seront, elles, autorisées à ouvrir 12 dimanches par an.

Travail dominical : vers la fin de la rentabilité

Selon l’UPA, qui rassemble les entreprises de proximité, « contraindre les entreprises de proximité à augmenter la rémunération pour les heures effectuées le dimanche reviendrait à (…) signer la fin de la rentabilité de la grande majorité de ces entreprises ». La CGPME s’est également indignée de cette orientation donnée à la législation sur le travail dominical : ce serait « le meilleur moyen si le vote de cet amendement, comme la CGPME le redoute, devait être confirmé en séance, de priver nos concitoyens de la possibilité de faire leurs courses dans les commerces de proximité le dimanche matin. »

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *