Interview

Antoine Gentil, "Apprendre une langue grâce à l'immersion à domicile"

Antoine Gentil et Julien Viaud ont créé il y a six ans Speaking Agency, une agence de garde d’enfants bilingue. Un concept innovant qui séduit désormais aux quatre coins de la France. Antoine Gentil revient sur le succès de son entreprise.

Antoine Gentil,

1)     Comment avez-vous eu l’idée de créer une agence de garde d’enfants bilingue ?

J’ai passé deux ans avec mes parents et mes 3 petites sœurs à Dallas quand j’étais enfant. Quand nous sommes revenus en France, je parlais couramment anglais mais mes sœurs étaient, elles, totalement bilingues. Je me suis dit que plus tôt les enfants étaient en immersion, mieux c’était pour leur niveau de langue. Dix ans après j’ai rencontré mon associé, Julien Viaud, avec qui j’ai créé ce qui s’appelait à l’époque Baby speaking, un système de garde d’enfants par des personnes natives du pays ou bilingues. Le but étant de proposer une solution d’immersion à domicile pour les enfants.

2)     Votre offre a aujourd’hui évolué puisqu’elle touche également les adolescents, les étudiants et les adultes. Répondiez-vous à une demande précise ?

Oui tout à fait. Même si la garde d’enfants de 3 à 10 ans reste notre activité principale, nous avons développé de nouvelles offres après des demandes de clients. Nous sommes alors devenus Speaking Agency, même si notre offre de garde d’enfants s’appelle toujours Baby speaking. Pour les étudiants, nous intervenons pour la préparation d’examens comme le TOEIC ou le TOEFL, ainsi que pour préparer des départs à l’étranger. Pour les adultes, nous gardons l’esprit d’immersion en proposant des moments de conversation, qui ne sont pas réellement des cours. Parfois, nous avons des demandes spécifiques, comme l’apprentissage de vocabulaire dans un domaine particulier en cas de prise de poste etc. Dans ce cas nous faisons du cas par cas et proposons une offre sur-mesure.

3)     Vous avez réussi à innover dans un secteur d’activité assez traditionnel. Comment votre cible a-t-elle réagi ?

La cible a très bien réagi. Nous sommes arrivés au bon moment : d’une part, nos clients bénéficient du crédit d’impôt relatif aux services à la personne, ce qui les a incités à faire appel à des agences professionnelles. D’autre part, on répond à un double besoin : la garde d’enfants périscolaire, et la prise de conscience que l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge est le meilleur moyen d’assurer à ses enfants un bon niveau de langue à l’avenir. Nous avons d’ailleurs reçu plusieurs prix liés à l’innovation, et notamment le concours européen de l’entreprise innovante dès la création de Baby Speaking, ce qui nous a donné confiance et nous a permis de faire évoluer notre projet.

4)     Quel est le profil de vos clients ?

Notre activité est pour le moment plus développée en Ile-de-France et à Lyon. En général, ce sont des familles assez aisées dont les deux parents travaillent. C’est une cible proche de celle d’une garde d’enfants classique. D’autant que nos services s’adaptent à toutes les bourses puisque le nombre d’heures est modulable. Nous souhaitons maintenant toucher de plus en plus de personnes en multipliant par dix notre nombre de clients.

Propos recueillis par Sophie Roy

Evaluer ce contenu :

Antoine Gentil, « Apprendre une langue grâce à l’immersion à domicile »
5 (100%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *