Interview

F.Moukarim : "La Nef finance des projets ayant un impact neutre ou positif sur la société"

Méconnue du grand public, la Nef, une banque éthique, propose de multiples financements accessibles aux TPE/PME. Frédéric Moukarim, son Directeur du développement expose les conditions d’obtention de ces différents crédits.

F.Moukarim :

Pouvez-vous présenter les différentes offres de financement à taux accessible de la Nef à destination des TPE/PME ?

Nous proposons des financements adaptés à la vie de l’entreprise, de sa naissance à son développement. Selon la nature du projet et les besoins, nous pouvons octroyer des crédits allant de 3000 à 1,5 millions d’euros. Par exemple, un porteur de projet qui souhaite créer ou développer une activité peut se tourner vers notre plateforme de financement participatif, « prêt-de-chez-moi »(1). Il s’agit d’un micro crédit professionnel réservé aux entreprises de moins de 10 salariés qui peuvent y obtenir un prêt de 25000 € maximum. Nous proposons également des avances en trésorerie allant jusqu’à 100 000 €. Enfin pour les entreprises ayant des projets d’investissements conséquents, nous pouvons leur octroyer jusqu’à 1,5 millions € notamment grâce à la garantie de la BPI France à laquelle nous sommes éligibles.

En ce qui concerne le coût du crédit, les taux d’intérêts sont de 3% en moyenne, pour une durée moyenne de crédit de 7 ans. Les taux dépendent des épargnants de la Nef qui peuvent les baisser davantage selon la nature du projet.

La Nef finance essentiellement des projets à dimension sociale ou écologique. Quelle est la teneur de ces critères de sélection plutôt restrictifs ?

Ce sont des critères en adéquation avec le rôle d’une banque éthique comme La Nef. C’est-à-dire une banque transparente qui finance des projets ayant un impact neutre ou positif sur la société. Ces critères environnementaux et sociétaux doivent s’entendre de manière large, par exemple : une politique RH cohérente, ou encore un partage des profits de l’entreprise avec ses salariés ouvrent la possibilité d’obtenir un financement de la Nef. Nous analysons chaque projet avec un double regard : un oeil extra-financier afin d’évaluer la responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise et une vision économique pour peser la faisabilité et la rentabilité du projet. Il faut savoir que c’est l’argent des épargnants de la Nef qui finance en majorité les projets. Par ailleurs, l’acceptation du projet implique une souscription aux parts sociales de la Nef.

Votre plateforme de crowdfunding a pour spécificité d’aller à la rencontre physique de l’entrepreneur afin de l‘aider à construire son projet. Pourquoi ce choix ?

En effet, nous disposons de sociétaires/ambassadeurs bénévoles sur tout le territoire national qui se déplacent pour évaluer l’aspect qualitatif d’un projet en termes de RSE. Ces correspondants locaux peuvent ainsi toucher du doigt la vie de l’entreprise et mieux comprendre ses besoins.

L’offre de financement participatif de la Nef s’adresse pour le moment aux projets situés en Rhône Alpes, comptez-vous l’élargir à tout l’Hexagone ?

Le fait de tester la plateforme sur une seule région nous a permis de finaliser le modèle. Il sera déployé sur toute la France en janvier 2016. Cela nous permettra de répondre à un besoin sociétal croissant d’entreprises responsables, acteurs du développement durable. Un besoin que l’on retrouve de plus en plus chez les jeunes entrepreneurs, soucieux des parties prenantes.

Propos recueillis par Samorya Wilson

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *