Actu

1,8 million de Français prêts à créer rapidement leur entreprise

Un million d’entreprises ont été créées en cinq ans, dont 233.000 en 2006. 47% des 1,8 millions de créateurs potentiels sous deux ans ont moins de 24 ans. Ils sont avant tout motivés par le sentiment de liberté et d’indépendance que sous-tend la création d’entreprise.

Le million de créations d’entreprises a été atteint en cinq ans. La France recense 233.000 nouvelles entreprises en 2006, en augmentation de 33% par rapport aux 175.000 créées en moyenne chaque année entre 1990 et 2002. Trois secteurs d’activité se démarquent : le service aux entreprises, la construction et l’immobilier.

Selon le septième baromètre sur les Français et la création d’entreprise, sondage réalisé par l’IFOP auprès d’un échantillon de 961 personnes de 18 ans et plus pour le compte des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) et du Salon des Entrepreneurs, il existerait en France 1,8 million de personnes prêtes à créer une entreprise ou ayant un projet précis et souhaitant passer à l’acte dans les deux ans.

47% de ces créateurs potentiels ont moins de 24 ans. Ils se situent surtout à Paris et région parisienne, mais 27% d’entre eux vivant en milieu rural se déclarent prêts à créer leur entreprise, en reprendre une ou se mettre à leur compte.

Pour 87% de ces créateurs en puissance, la concrétisation d’un projet de création ou de reprise d’entreprise constituerait une vraie source de fierté et leur permettrait d’être plus épanouis qu’ils ne le sont aujourd’hui. L’épanouissement potentiel est encore plus marqué parmi les employés et les ouvriers puisque ce taux monte à 93% Ceci démontre, si besoin est, le rejet de leur condition professionnelle actuelle.

Mais quelles seraient donc les raisons de cet épanouissement lié à la création d’entreprise ?
71% d’entre eux répondent « liberté, autonomie et indépendance ». Pour eux, « quand on est patron, on décide, on n’a pas de compte à rendre ».
57% évoquent une amélioration de leurs conditions professionnelles : « Je gagnerai plus d’argent, je m’en sortirai enfin ».
40% considèrent enfin que l’on devient acteur de sa vie professionnelle et qu’on ne subit plus : « Je pourrai enfin faire ce qui me plait, réaliser mes rêves ».

Par ailleurs, 79% des sondés estiment que créer sa propre entreprise est une forme d’ascension sociale. Si 58% seulement des Français considèrent que les chefs d’entreprise ont une bonne image, cette perception quelque peu mitigée ne décourage pas l’envie d’entreprendre.

Malgré ces chiffres très encourageants, la France reste encore à la traîne de la création d’entreprise, au même titre que la Belgique et le Japon !


Rédaction de NETPME
Contact :
redaction@netpme.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *