Actu

Abus de confiance invoqué à l'encontre d'un salarié

L'utilisation par un salarié de son temps de travail à des fins autres que celles pour lesquelles il perçoit une rémunération de son employeur est constitutif d'abus de confiance. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de la Cour de cassation.

Abus de confiance invoqué à l'encontre d'un salarié

Laisser un commentaire

Suivant