Actu

Artisanat du bâtiment : pas de signe de reprise

Troisième année de recul pour l’artisanat du bâtiment qui a perdu en moyenne 30 emplois par jour en 2014. Les chantiers devraient encore manquer en 2015 selon la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB).

Artisanat du bâtiment : pas de signe de reprise

La baisse d’activité continue dans le secteur de l’artisanat du bâtiment. Les investissements dans la construction sont restés bloqués en 2014, avec, au dernier trimestre, une accentuation de la dégradation : net recul du neuf (-6,5 % et -4,5 % sur l’année), mais aussi de l’entretien-rénovation (-1 % et -0,5 % sur l’année) selon une étude de la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment). Le volume des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements n’a pas joué le rôle de vecteur de croissance escompté (+0,5 % sur l’année).

Les indicateurs de santé des entreprises sont alarmants. 12 000 emplois perdus en 2014, soit plus de 30 par jour dans l’artisanat du bâtiment. Les métiers du gros œuvre sont particulièrement impactés avec en première ligne les maçons.
Les carnets de commandes se sont raccourcis de 7 jours en 2014 et représentent 67 jours de travail. Les besoins de trésorerie augmentent : 45 % des entreprises contre 40 % un an auparavant avec une moyenne de 20 000 € contre 17 000 au 3ème trimestre 2014.

Artisanat du bâtiment : une sortie du rouge au second semestre 2015 ?

Le nombre de permis déposés affichant une baisse de 11,9 % en début 2015, la CAPEB ne se montre pas très optimiste pour ce premier semestre. 8 % des chefs d’entreprise envisagent de licencier ou de ne pas renouveler les contrats.
Elle table sur les mesures de relance du logement initiées en 2014 (faciliter la libéralisation du foncier, l’accession à la propriété, simplifier et réduire les normes dans la construction) et l’application des aides prévues tout particulièrement dans le cadre de la transition énergétique (nouveau crédit d’impôts CITE, relance de l’Eco-PTZ, programme Habiter Mieux) pour des effets réels au second semestre 2015.

 

Retrouvez ci-dessous la note de la Capeb

 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *