Actu

Les banques s’engagent dans le domaine des crédits aux PME

Suite à la crise des crédits dits subprime, les banques françaises n’envisagent pas de durcir les conditions d’accès au crédit des PME. Le gouvernement leur demande cependant davantage de transparence envers leurs clients et suivra l’évolution du crédit distribué aux entreprises.

Le Premier ministre, François Fillon, a récemment reçu les patrons des principaux établissements bancaires français. Il souhaitait évoquer avec eux l’évolution « des conditions d’octroi du crédit » aux PME et leur demander davantage de « transparence ».

Les banques françaises ont déclaré ne rien avoir à redouter de la crise des crédits à risque dits « subprime » qui a récemment secoué les marchés financiers.

Pour elles, le subprime ne devrait à priori nullement affecter les PME. Les banques n’envisagent pas de « comportements différents » en matière de financement des entreprises. Selon ces dernières, les conditions d’octroi de crédit pour les particuliers et les entreprises devraient donc rester satisfaisantes.

Elles ont rappelé à François Fillon que les crédits aux PME progressent très régulièrement chaque année. Ainsi, l’encours a augmenté de 16% entre juin 2006 et juin 2007 et atteint plus de 440 milliards d’euros.

Les banques françaises poursuivront donc normalement leur activité dans le domaine des crédits aux PME.

Le ministère de l’Economie créera un « tableau de suivi du crédit distribué aux entreprises, et en particulier aux PME, pour veiller à ce que la situation ne se dégrade pas », a déclaré le Premier ministre.

François Fillon a aussi demandé davantage de transparence dans les relations entre les banques et leurs clients. Il a affirmé que les banques devront bientôt informer par un relevé annuel leurs clients sur les frais prélevés sur leurs comptes. Enfin, il s’est prononcé pour la « sortie rapide » d’un décret plafonnant les frais facturés par les banques à leurs clients lors d’incidents de paiement.

Rédaction de NetPME
redaction@netpme.fr

 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *