Actu

Confiance des entreprises innovantes: du positif et des inquiétudes

Les entreprises innovantes restent sceptiques quant à l'efficacité de certains dispositifs mis en place par le gouvernement, selon un rapport du Comité Richelieu et du cabinet de conseil Global Approach Consulting.

Confiance des entreprises innovantes: du positif et des inquiétudes

Les entreprises innovantes plébiscitent les dispositifs comme le crédit impôt recherche (CIR), mais voient toutefois l’avenir avec inquiétude. C’est la tendance qui se dessine d’après le rapport de l’Observatoire des engagements et actions du gouvernement au service de l’innovation et de la croissance, composé du Comité Richelieu (groupement d’entrepreneurs) et du cabinet de conseil Global Approach Consulting.

De bonnes initiatives…

Voyons les résultats en détail : la quasi-totalité des entreprises souhaitent que le CIR soit pérennisé, même si 75% d’entre elles s’inquiètent d’une éventuelle suppression de ce dispositif. Et 87% ne croient pas en sa simplification de mise en œuvre ! Même constat pour les aides au développement à l’international : 75% des entreprises sont satisfaites du regroupement des aides au sein de BPI France, et pensent que cela va faciliter leur accès aux aides de l’Etat pour le développement à l’export. Les projets collaboratifs, qui regroupent des entreprises et des laboratoires de recherche, représentent des coups de pouce significatifs pour 63% des entreprises innovantes du panel.

 

Mais les initiatives du gouvernement en faveur des entreprises restent insuffisantes pour faire que les entreprises regagnent confiance en l’avenir : par exemple, l’objectif d’affecter 2% des achats publics aux PME et ETI d’ici 2020. Par ailleurs, les entrepreneurs constatent que les contrôles fiscaux sont de plus en plus fréquents : près d’une entreprise sur deux a fait l’objet d’un contrôle fiscal au cours des trois dernières années. De plus, les entreprises ressentent souvent une « part trop importante d’arbitraire » voire des « contrôles à charge ». Des phénomènes qui vont à l’encontre de la volonté affichée de simplifier les démarches des entreprises !

Mais souvent insuffisantes pour regagner la confiance

Le choc de confiance attendu par Jean-Marc Ayrault lorsqu’il a annoncé le Pacte pour la compétitivité le croissance et l’emploi en 2012 n’a donc pas eu lieu. Si certaines initiatives sont plutôt bien accueillies par les entreprises, comme le crédit d’impôt innovation (lire notre article), celles-ci restent insuffisantes pour que les craintes des entrepreneurs s’estompent




Enquête à laquelle 351 entreprises d’innovation et de croissance (TPE, PME et ETI) ont répondu au cours de l’été 2013.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *