Actu

Défaillances des entreprises: plus de victimes chez les TPE

Depuis le 1er janvier, le nombre d'ouvertures de procédures collectives est en très légère baisse de 2%, selon des chiffres communiqués par Altares. Cependant, il ne doit pas masquer des liquidations judiciaires toujours nombreuses, notamment chez les TPE.

Défaillances des entreprises: plus de victimes chez les TPE

Plus de 11000 procédures collectives ont été ouvertes depuis le début de l’année.  Altares a dévoilé ses premiers chiffres 2013 des sauvegardes, des redressements judiciaires (RJ) et des liquidations judiciaires (LJ) directes à l’encontre des entreprises (d’après des données arrêtées au 11 mars) (*). Si une diminution du taux de défaillance de 2% est enregistrée par rapport à la même période 2012, ce début d’année « reste compliqué », estime Thierry Millon, directeur des études chez Altares. « Nous suivons des entreprises en difficulté dont le sort est à ce jour incertain », observe-t-il 

Des liquidations judiciaires toujours nombreuses

De plus, un nombre toujours élevé d’entreprises ont d’ores et déjà déclaré faillite. Sur les premiers mois 2013, 7659 jugements de liquidations judiciaires directes ont été prononcés (contre 7663 sur les deux premiers mois de 2012 ). C’est du côté des redressements judiciaires que la baisse est un peu plus marquée, avec -5% (3090 contre 3252). Les sauvegardes sont quasi-stables (255 contre 262).

+ 7% de défaillances chez les TPE de 1 à 5 salariés

Autre constat : les défaillances sont en hausse chez les entreprises de 1 à 5 salariés et celles de plus de 100 personnes, avec respectivement 5059 et 39 procédures (RJ et LJ directes) ouvertes depuis le 1er janvier. Soit une augmentation de 7% et 8% par rapport à l’an passé sur la même période. A l’inverse, les entreprises sans salarié enregistrent une baisse de 13% sur ces mêmes procédures (4074 ouvertures). L’entrepreneur individuel a davantage de souplesse sur le fonctionnement de son business car il n’a pas de charges fixes à verser, souligne Thierry Asmar, président du directoire d’Altares.

Accélération

« A ce rythme, il y a peu de chances qu’on finisse l’année en-dessous de 60 000 ouvertures », relève Thierry Millon. Par comparaison, 61 278 procédures collectives ont été ouvertes en 2012. D’autant que la situation semble se noircir depuis la fin 2012. Au dernier trimestre, les défaillances d’entreprises se sont accélérées avec une hausse de 13% (par rapport à la même période 2011). « La dégradation de l’environnement économique au cours du deuxième semestre 2012 a eu un impact très net « , souligne l’étude Deloitte/Altares. De plus, « bon nombre d’entreprises se sont progressivement affaiblies au cours des quatre dernières années sous le poids de leur endettement ou de leurs ajustements structurels insuffisants ». Pensant au départ que la crise de 2009 était conjoncturelle, elles ont fait les ajustements « les plus simples » mais rarement au niveau de leur baisse d’activité, constate Vincent Batlle, associé Deloitte.

Evolution des défaillances par taille d’entreprise

 

 Taille de l’entreprise

Nombre de RJ et LJ directes en 2012

 Nombre de RJ et LJ directes en 2013

Evolution

Sans salarié

4662

4074

-13%

 1 à 5 salariés

4717

5059

7%

 6 à 19 salariés

1232

1237

0%

 20 à 99 salariés

268

250

-7%

 100 salariés et plus

36

39

8%

TOTAL

10915

10749

-2%

Source : Altares, données pour janvier et février 2013 arrêtées au 11 mars

(*) à partir de la collecte des jugements auprès des greffes de tribunaux de commerce ou des chambres commerciales des tribunaux d’instance ou de grande instance.

 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *