Actu

Défaut de justification d’une prolongation d’arrêt maladie et faute grave

Pour la Cour de cassation, la seule absence de justification de prolongations d'un arrêt de travail, même à la demande de l'employeur, ne peut constituer une faute grave, dès lors que ce dernier était informé de l'état de santé du salarié par la remise du certificat médical initial.

Défaut de justification d’une prolongation d’arrêt maladie et faute grave

Laisser un commentaire

Suivant