Actu

Des entreprises misent sur le CICE pour investir

Selon une enquête de l'Insee, les entreprises de l'industrie et des services envisagent d'utiliser environ la moitié du montant du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice) pour augmenter leur résultat d'exploitation. Cette ressource supplémentaire serait principalement destinée à l'investissement.

Des entreprises misent sur le CICE pour investir

En plein débat sur l’impact du crédit d’impôt sur la compétitivité et l’emploi (Cice), l’Insee dévoile aujourd’hui une étude sur les prévisions de son usage par les entreprises (*). Soit juste avant la présentation d’un premier bilan complet par le comité de suivi placé auprès du Premier ministre, et la publication très prochaine du rapport issu des travaux de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la mise en œuvre du Cice, qui boucle actuellement ses dernières auditions.

Augmenter le résultat d’exploitation

En général, les entreprises ayant répondu à l’enquête déclarent qu’elles utiliseront cet avantage fiscal pour augmenter leur résultat d’exploitation. Environ la moitié du montant du crédit d’impôt y serait consacrée, que ce soit dans le secteur de l’industrie (52%) ou dans les services (46%). Et pour la plupart des entreprises (58% dans l’industrie et 52% dans les services), ce surcroît de ressources serait destiné majoritairement à l’investissement. A noter que les entreprises du secteur automobile misent tout particulièrement sur ce levier pour accroitre leur résultat d’exploitation et investir.
Ces intentions sont relativement homogènes quelle que soit la taille de l’entreprise (pour l’industrie, prise en compte des entreprises à partir de 20 salariés). En revanche, les usages se différencient selon la santé financière de l’entreprise. Celles qui utiliseront majoritairement le Cice pour investir sont plus souvent des entreprises exportatrices et en bonne santé financière, relève l’étude. Inversement et logiquement, celles qui rencontrent des difficultés de trésorerie se serviront majoritairement du Cice pour améliorer leur trésorerie et seront moins nombreuses à l’utiliser pour, notamment, dépenser plus.

Prudence sur une éventuelle hausse des salaires

En terme d’impact sur l’emploi, 34% des entreprises industrielles et 48% des services estiment que le Cice leur permettra d’embaucher. Les déclarations sont en revanche nettement plus prudentes concernant les salaires. Seules 26% et 41% (respectivement) pensent que le dispositif contribuera à augmenter les salaires. Quelques exceptions cependant : les activités de services administratifs et de soutien se démarquent avec 62% des entreprises qui jugent que le crédit d’impôt emploi compétitivité aura des effets sur l’emploi et 53% sur les salaires. Plus globalement, ce sont les entreprises de services réalisant plus de 45 millions d’euros de chiffre d’affaires qui se montrent les plus optimistes. La baisse des prix de ventes n’est pas non plus envisagée par une grande majorité d’entreprises de l’enquête, surtout chez les plus petites du secteur des services.

877 euros par salarié dans l’industrie, 653 euros dans les services

L’Insee indique également le montant du Cice perçu par les entreprises. Il devrait représenter en moyenne 877 euros par salarié dans l’industrie en 2014. Avec un record dans l’agro-alimentaire (922 euros). Dans les services, il s’élèverait à 653 euros par salarié. Le taux du crédit d’impôt compétitivité emploi est fixé cette année à 4% des rémunérations versées en 2013 qui n’excèdent pas 2,5 Smic.

(*) 5000 entreprises ont répondu. Le champ des enquêtes de conjoncture dont sont issus ces résultats représente 50% du montant total théorique qui sera versé aux entreprises au titre du Cice. Les autres secteurs non représentés ici sont ceux du commerce, des transports et de la construction.

Evaluer ce contenu :

Des entreprises misent sur le CICE pour investir
5 (100%) 1 vote

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *