Actu

Emploi et PME : les entreprises de 5 à 9 salariés sont les plus touchées par la crise

Pôle Emploi vient de publier son étude annuelle sur l'emploi salarié en France. 2008 qui a vu naître la crise économique et sociale a principalement touchée les grosses entreprises. Parmi les PME, ce sont celles de 5 à 9 et de plus de 100 salariés qui sont les plus touchées.

La baisse de l’activité économique française de 2 points entre 2007 et 2008, s’est logiquement répercutée sur l’emploi salarié. Celui-ci a ainsi perdu 92.700  postes (- 0,6 %) en 2008, selon une récente étude statistique du Pôle Emploi. L’organisme,né de la fusion entre les Assedic et l’ANPE constate qu’il s’agit d’une première après quatre années consécutives de progressions de l’emploi. Cette chute, importante, est néanmoins comparable à celle observée au début des années 1990 : la France avait détruit autant d’emplois en 1991, année du krach immobilier.

La crise économique voit se poursuivre les pertes du secteur industriel, les effectifs de la construction progresser faiblement, mais aussi, et c’est la première fois depuis 1981, ceux du tertiaire diminuer (- 28.600 salariés). « La baisse des effectifs dans le tertiaire est essentiellement liée aux évolutions des deux principaux secteurs que sont le commerce, réparation d’automobiles et de motocycles et les activités de services administratifs et de soutien où sont comptabilisées les intérimaires », note Pôle Emploi. En revanche, tous les autres secteurs du tertiaire, voient leurs effectifs augmenter.

Depuis 2004, le centre de gravité, en termes de créations d’emplois, s’était déplacé des entreprises de taille moyenne (de 10 à 99 salariés) vers les établissements de petite taille (5 à 19 salariés). En 2008, constate Pôle Emploi, « les effectifs ne cessent d’augmenter dans les établissements employant de 1 à 4 salariés et ceux de 10 à 99 salariés. Les établissements de 10 à 99 salariés portent près de 96,4% des créations totales d’emplois en 2008. »

En revanche, les pertes d’emplois constatées dans les établissements de 5 à 9 et de plus de 99 salariés sont nettement plus importantes que les créations de postes. Les établissements de 200 à 499 salariés sont les plus touchés (perte de 81.640 postes). Les activités de services administratifs et de soutien sont les
principales impactées.

Parallèlement, Pôle Emploi observe que cette crise a des conséquences positives sur l’emploi des femmes : leur part augmente de 0,5 point, atteignant 44,1 % de la population salariée en 2008.

Nelly Lambert
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *