Actu

Hausse des prévisions d’embauches en 2010

Près d'un employeur sur cinq envisage de recruter en 2010. C'est ce que révèle la dernière enquête sur les besoins en main-d’œuvre (BMO), qui mesure les intentions de recrutements des employeurs pour l’année à venir.

L’enquête sur les besoins en main-d’œuvre (BMO), qui mesure les intentions de recrutements des employeurs pour l’année à venir, vient d’être publiée. Elle fait état de près de 1,7 million de projets de recrutement en 2010, contre moins d’un million en 2009. Néanmoins, à la différence des années précédentes, le champ de l’enquête a été élargi à une partie des établissements ne comptant aucun salarié, au secteur agricole et à une partie du secteur public.

Près d’un employeur sur cinq envisage de recruter en 2010
19,7 % des employeurs, soit près d’un sur cinq, envisage de réaliser au moins une embauche au cours de l’année 2010. Sur ce nombre, près d’un sur deux proposera des contrats à durée indéterminée. Un chiffre supérieur à l’année dernière mais qui doit être tempéré puisque 37,5 % de ces intentions de recrutement correspondent à des emplois saisonniers, notamment dans le secteur agricole et la restauration.

Près de 40 % des prévisions d’embauche sont assorties d’importantes difficultés de recrutement, d’après les déclarations des employeurs. Malgré le contexte de hausse du chômage, certains éléments structurels, comme le manque d’attractivité de certains métiers et certaines filières de formation, ainsi que l’ampleur des pénuries de main-d’oeuvre qualifiée expliquent ces résultats.

En tête : la vente, le tourisme et les services
Avec 39 % des projets de recrutement, les métiers de la vente, du tourisme et des services recueillent le plus d’intentions d’embauche en 2010. Les métiers les plus recherchés dans ces secteurs relèvent des services aux particuliers, et notamment du secteur touristique (aides de cuisine, animateurs socioculturels, employés de l’hôtellerie…). Autres fonctions des services aux particuliers également en tension : les aides à domicile et les employés de maison.

Quant aux fonctions sociales et médico-sociales, elles représentent 12,4 % de l’ensemble des projets. L’essentiel des intentions d’embauche concerne les profils qualifiés du domaine de la santé (infirmiers, puéricultrices, aides-soignants…), auxquels s’ajoutent certains postes d’encadrement (médecins…). Ces professions, parmi les plus recherchées, doivent permettre de faire face à une demande de soins croissante, à la fois en milieu libéral et en milieu hospitalier.

En 2010, les fonctions d’encadrement représentent 10,3 % de l’ensemble des projets de recrutement. 15,1 % des intentions portent sur des postes d’ingénieurs et cadres d’études en recherche et développement, en informatique et des chefs de projets informatiques. Les services scientifiques, techniques, administratifs et de soutien ainsi que les services d’information et de communication recouvrent 45,7 % des offres de cette famille de métier et confirment que les nouvelles technologies constituent une réserve importante de postes de cadres.

Peu d’embauches dans la construction et le bâtiment
Les perspectives d’embauche pour 2010 dans le domaine de la construction et du bâtiment sont particulièrement faibles. Soumis aux chocs conjoncturels et à la baisse des mises en chantier dans le logement neuf, les perspectives représentent 5,7 % de l’ensemble des projets de recrutement, soit 97.200 embauches, pour la plupart sous la forme de contrats permanents. Les maçons font figure d’exception dans le domaine, avec un nombre élevé d’intentions de recrutement.

Source : Enquête besoins en main d’œuvre 2010

Nathalie Lepetz
Rédaction de NetPME

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *