Actu

La SAS a la cote auprès des créateurs d'entreprise

En 2014, 39% d’entre eux privilégiaient cette forme sociale… et pour cause.

La SAS a la cote auprès des créateurs d'entreprise

La SAS (ou société par actions simplifiée) possède des atouts qui ne laissent pas les chefs d’entreprise indifférents :

– les associés bénéficient d’une grande souplesse en ce qui concerne l’organisation des organes de direction: les statuts doivent toutefois désigner le président, préciser la durée de son mandat, les conditions du renouvellement de ses fonctions et celles de sa réélection. Pour le reste, place à la liberté.

A noter que le président de la SAS dispose de la possibilité de cumuler sa fonction avec un contrat de travail, alors que ce cumul est très règlementé dans les SA. Il peut être rémunéré ou pas, et, s’il l’est, bénéficier d’une rémunération fixe ou proportionnelle, ou bien encore de jetons de présence ;

– aucun capital minimum n’est exigé, ce qui permet de se lancer dans une activité à peu de frais, sans immobilisation d’argent frais;

– les associés, responsables de le société, ne le sont qu’à la hauteur de leur apport personnel : un moyen efficace de limiter les risques financiers si les affaires ne décollent pas.

La SAS gagne ainsi du terrain dans le cœur des chefs d’entreprise et cette tendance se poursuit depuis 2012, sans interruption aucune. Si les SARL représentent encore la majorité des sociétés nouvellement créées, leur part décroît rapidement d’année en année, passant de 77% en 2012 à 67% en 2013 et 57% en 2014. Toutes les SARL, quelle que soit leur forme (unipersonnelles ou autres), connaissent cette chute.

Evaluer ce contenu :

La SAS a la cote auprès des créateurs d’entreprise
5 (100%) 5 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *