Actu

La tentation du numérique gagne timidement les TPE

Les nouvelles technologies franchissent peu à peu le seuil des petites entreprises. La transition numérique reste assez lente bien que la majorité des dirigeants de TPE soient convaincus de l'impact positif sur l'économie de leur entreprise.

La tentation du numérique gagne timidement les TPE

89 % des dirigeants de micro entreprises pensent que l’usage du numérique est bénéfique pour les entreprises selon une étude IDC/Microsoft et Intel (voir ci-dessous). Pourtant, seulement un tiers des TPE sont équipées d’un système de cloud selon une étude du cabinet Markess International pour l’éditeur de logiciels Sage. Côté mobilité, les TPE sont en revanche assez tournées vers les terminaux mobiles, puisque 81 % des salariés de TPE en utilisent au moins un, comme un smartphone ou une tablette. Toutefois, dans un tiers des cas, le matériel utilisé par les salariés de TPE est du matériel personnel, et non pas fourni par la société.

Le cloud à la carte

Alors qu’est-ce qui freine les TPE pour passer le pas du numérique? Certainement pas les difficultés à utiliser ces nouveaux supports, puisque seuls 2 % des dirigeants de micro entreprises se disent perdus ou dépassés par les nouvelles technologies. Le frein se situerait plutôt au niveau du coût. Car avec le cloud, la formule de paiement est mensuelle, contrairement à l’achat classique de logiciels quand le besoin se présente, ce qui est plus traditionnel pour les petites structures. Pourtant, Luc Badier, directeur marketing PME/TPE chez Microsoft France, le souligne : « Avec le cloud, les entreprises ne paient que ce dont elles ont besoin. » Car les possibilités d’usage du cloud sont nombreuses : gestion de la paie, comptabilité, facturation… Les entreprises choisissent leur formule en fonction des usages qu’elles auront du cloud, avec un tarif adapté. « En 5 minutes, j’arrive à faire un devis personnalisé, j’émets en moyenne entre 3 et 10 devis par jour. J’apprécie vraiment la mobilité offerte par le stockage de mes données sur les cloud », explique Séverine Pertays-Rosset, fondatrice de Monpetitbusiness.com, et cliente chez Sage.

Même ressenti du côté de Nicolas Gendrot, CEO de Kayo, une TPE technologique : « Nous utilisons le cloud pour les bons de commande, les mails, les démonstrations aux clients etc. Et je retrouve mon environnement de travail depuis n’importe quel support : PC, tablette, smartphone, que je sois au bureau, à la maison, dans le train… »

Le numérique pour plus de sécurité?

Autre frein que ressentent les dirigeants de TPE : nombre d’entre eux doutent de la sécurité des données sur le cloud. Dans le choix de l’éditeur, il est important de faire attention à ce que soient effectuées des sauvegardes automatiques régulières des données permettant de protéger les informations de l’entreprise et celles des collaborateurs, afin de maîtriser les risques de vol et de perte. Nicolas Gendrot a tout de suite fait confiance au cloud pour stocker les données de son entreprise : « Nous sommes une TPE technologique, et nous sommes donc conscients des risques. C’est pour cela que nous avons opté pour le 100 % cloud. Désormais, lorsque nous avons une panne sur un PC ou une tablette, ça n’a aucun impact sur notre activité puisque nos données sont stockées sur internet. »

Alors à quand le cloud généralisé et les terminaux mobiles dans toutes les TPE? Car bien que celles-ci ne se dirigent que très doucement vers le numérique, la grande majorité y croient pour le développement de leur entreprise, et notamment pour le renforcement des interactions entre les salariés et les clients, l’élimination de la paperasse, et l’augmentation des ventes. Et Nicolas Gendrot de confirmer : « On doit libérer les entreprises de toutes ces contraintes. Ça nous libère l’esprit et cela nous permet de nous consacrer à notre cœur de métier ».

Étude Intel – Microsoft – IDC sur les pratiques IT des micro entreprises

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *