Actu

Le portage salarial : peut-être votre future façon de travailler

Auto entrepreneur présent ou futur, si vous cherchez une certaine sérénité administrative, ou encore une échappatoire à votre régime social, le portage salarial devrait vous interpeller.

Le portage salarial : peut-être votre future façon de travailler

Le portage salarial a le vent en poupe. Les cadres s’y intéressent pour différentes raisons : exercer son activité de prestataire sans les contraintes administratives de la création d’entreprise, tester son projet professionnel avant de se lancer, ou encore échapper au plafonnement du chiffre d’affaires lié au régime d’auto entrepreneur puisque les 2 régimes sont cumulables. Cet attrait croissant touche également les entreprises qui y voient la possibilité d’employer des experts mais de façon ponctuelle.

Si le régime de l’auto entrepreneur a de nombreux avantages, force est de constater qu’il a aussi certains inconvénients :
– une protection sociale restreinte avec l’absence d’assurance chômage et une validation des droits retraite en fonction du chiffre d’affaires ;
– un plafond de facturation limité à 32 900 euros pour 2015 ;
– la non-déductibilité des frais, pénalisant quand l’activité nécessite des déplacements ou de la sous-traitance;
– la non-récupération de la TVA qui devient alors une charge ;
– le risque de redressement URSSAF en cas de client unique (soupçon de salaire déguisé)

Avantages du portage salarial

Le portage salarial permet à une personne de proposer ses services à une entreprise qui sera alors cliente de la société de portage. Ce mode de travail peut vous intéresser tout particulièrement si vous êtes un professionnel autonome (prestataire technique, commercial, négociateur immobilier, coach, recruteur…)
Les avantages sont multiples :
– un statut de salarié (CDD ou CDI intermittent) et donc le bénéfice de l’assurance chômage ;
– une rémunération proportionnelle au chiffre d’affaires avec une déduction des charges de fonctionnement ;
– une assurance responsabilité civile professionnelle prise en charge par la société de portage ;
– une décharge des contraintes administratives ;
– une mise en œuvre rapide.

Reste le coût… car le confort a un coût. S’il varie en fonction des services attachés, le revenu net avant impôts est d’environ 50 %, contre 77 % après impôts pour l’auto-entrepreneur.

 

Evaluer ce contenu :

Le portage salarial : peut-être votre future façon de travailler
4.5 (90%) 4 votes

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *