Actu

Plus de 80 % des embauches se font en CDD

La part des embauches en CDD n'a jamais été aussi élevée depuis l'an 2000. Depuis mi 2011, la hausse de cette part est quasi continue et s'établit à 82,8%, révèle une étude du ministère du travail.

Plus de 80 % des embauches se font en CDD

Même s’il est peut être encore un peu tôt pour en mesurer l’impact, la surtaxation des CDD courts prévue par l’accord national interprofessionnel (Ani) du 11 janvier 2013, et effective depuis le 1er juillet, ne semble pas avoir pour le moment l’effet escompté. Le nombre de CDD ne cesse effectivement d’augmenter, révèlent conjointement une étude du ministère du travail et les statistiques de la sécurité sociale pour les deuxième et troisième trimestre 2013.

Plus de 68 % de CDD de moins d’un mois

Ainsi, la hausse des cotisations chômage de 4 à 7 % pour les CDD de moins d’un mois ne suffit pas apparemment. Car si leur nombre stagne pour l’ensemble des entreprises au troisième trimestre, ceux-ci continuent de représenter plus de 68 % des recrutements effectués. Et sur un an les CDD de moins d’un mois ont progressé pour toutes les entreprises de 5,3 %. 

82,8 % des embauches sont en CDD

Indépendamment de ces contrats de courte durée, le nombre de CDD de plus d’un mois augmente également de 1,8 %. Il existe néanmoins un contraste entre les entreprises. Le nombre de ces contrats diminue dans les TPE, alors qu’il augmente dans les entreprises de 20 salariés et plus de 6,5 % par rapport au trimestre précédent. Le nombre de ces contrats a cependant diminué de 1,7 % sur un an, en raison d’une baisse au deuxième trimestre.
Quelle que soit leur durée, la part des CDD dans les embauches s’établit aujourd’hui à 82,8 %. Ce taux n’a jamais été aussi important et progresse continuellement depuis juillet 2011.

Taxation des CDD depuis le 1er juillet

Rappelons qu’afin de limiter les CDD de courte durée et dissuader les entreprises d’y recourir,  l’Ani du 11 janvier prévoit une augmentation des cotisations patronales d’assurance chômage pour les CDD de moins de 3 mois.
Effective depuis le 1er juillet, cette taxation est fixée à :
 – 7% pour les CDD de moins d’un mois ;
– 5;5 % pour les CDD de 1 à 3 mois ;
– 4,5 % pour les CDD d’usage de moins de 3 mois.
Cette surtaxation ne concernent pas les CDD de remplacement, les CDD saisonniers et l’intérim, pour lesquels le taux de la contribution patronale reste de 4%. Par ailleurs, cette augmentation de cotisations n’est pas due si à l’issue du CDD, le salarié est embauché en CDI.

 

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Pour aller plus loin Sur le même sujet

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *