Actu

Procédure accélérée en cas de prise d'acte : les fragilités du dispositif

Les juges prud'homaux devront désormais se prononcer dans le délai d'un mois qui suit leur saisine en cas de prise d'acte de rupture du contrat de travail. Toutefois, les objectifs de sécurité et de rapidité pourraient bien se heurter à certains obstacles, surtout en cas de procédure d'appel.

Procédure accélérée en cas de prise d'acte : les fragilités du dispositif

Laisser un commentaire

Suivant