Actu

Reprise de fonds de commerce: une croissance de 8% boostée par les grandes entreprises

La reprise des fonds de commerce a connu une croissance de 7,8% en 2012, essentiellement due à la croissance externe des PME de plus de 10 salariés qui a enregistré un bond de 53%.

Reprise de fonds de commerce: une croissance de 8% boostée par les grandes entreprises

Près de 49 000 fonds de commerce se sont vendus en 2012, soit une progression de 7,8%, estime le baromètre Bodacc/Altares. Le montant moyen des transactions a quant à lui augmenté de 6%. Des chiffres portés par les repreneurs de plus de 10 salariés qui saisissent des opportunités de croissance externe.

Le redémarrage du marché de la reprise des fonds de commerce semble se confirmer, après les chiffres encourageants de 2011. En 2012, le nombre de transactions s’est élevé à 48 622, soit 7,8% de plus que l’année précédente, selon le dernier baromètre Bodacc/Altares publié le 28 mars (*). Le prix moyen d’acquisition s’établit à 199 466 euros, en hausse de 6,1%. Au global, plus de 11 milliards d’euros ont été échangés en 2012.

Les fonds de commerce repris par des entités de plus de 10 salariés

Cette progression générale tient à des stratégies de croissance externe. « Les PME saisissent (…) les opportunités de reprise d’activité pour asseoir leur développement par des opérations de croissance externe », analyse l’étude. Qui constate un bond de 53% du nombre d’entreprises de 10 à 249 salariés candidates à la reprise. Elles sont 5350 à avoir signé une reprise de fonds en 2012, soit un niveau comparable à celui constaté en 2008. Du côté des entreprises de plus de 250 salariés, la hausse atteint quasiment 70% avec plus de 1080 transactions enregistrées sur un an. Un volume qui dépasse ici celui de 2008.

Parallèlement, le prix moyen de rachat des fonds est en hausse de 14,4% pour les PME et de 8,6% pour les plus grandes entreprises. Même si on est loin de l’augmentation de 50% constatée en 2011 chez les repreneurs de plus de 250 salariés. « La forte appréciation des prix qu’ont dû accepter les PME (405 K€) et les ETI (568 K€) est la preuve de leur réelle volonté de saisir une opportunité de croissance externe pour compenser une croissance organique très insuffisante », souligne Thierry Millon, responsable des études chez Altares.

Evolution moindre des transactions sur les plus petites entreprises

En revanche, le bilan 2012 semble plus mitigé sur les petites entreprises, qui concentrent près de 87% des rachats de fonds. Le volume des transactions augmente de 3,4% pour les micro-entreprises sans salarié et de 2,3% pour les TPE. Conséquence: le volume total des cessions (toutes tailles d’entreprises confondues) peine à retrouver son niveau de 2008 (54023). Cependant, pour Thierry Millon, cette progression, même faible, est « intéressante pour les micro-entreprises, généralement des nouvelles entreprises, au regard du recul des créations hors statut de l’auto-entrepreneur » (-6% en 2012, selon les chiffres de l’Insee). « Quant aux TPE, une hausse de 2% est déjà bien compte tenu du fait que ce sont les structures les plus à la peine depuis l’été 2012 », souligne le spécialiste. Par ailleurs, les prix des fonds acquis par les entreprises de 1 à 9 salariés enregistrent une très légère baisse de 1,5%, mais « on est encore au-dessus des valeurs 2008-2009 », tempère Thierry Millon.

Des fonds de commerce repris pour un montant entre 162 000 à plus de 560 000 euros 

 

Tranches d’effectif des acheteurs

2008

2009

2010

2011

2012

Evolution 2012 vs 2011

Nombre de transactions 2012

Evolution 2012 vs 2011

Micro-entreprises (sans salarié ou inconnu)

86486

139564

146425

150179

162101

7,9%

24617

3,4%

TPE (1 à 9 salariés)

179936

174880

184678

196049

193117

-1,5%

17567

2,3%

PME (10 à 249 salariés)

371164

342963

334886

354494

405392

14,4%

5350

53,7%

ETI ou grandes entreprises (plus de 250 salariés)

479086

508582

348888

523654

568545

8,6%

1088

69,5%

TOTAL

176002

174509

176017

187924

199466

6,1%

48622

7,8%

Source : Bodacc/Altares, mars 2013

 

(*) Baromètre établi sur la base des annonces publiées au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc) du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2012.

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *