Actu

Smallbusinessact, du contrôle de gestion à l'expertise comptable

En difficultés, cette startup spécialisée dans la gestion de la petite entreprise change de stratégie. Elle s'adresse désormais directement aux entrepreneurs et fournit une palette de services étendue dont celui de la comptabilité.

Smallbusinessact, du contrôle de gestion à l'expertise comptable

« Vous voulez en finir avec votre comptable ? » C’est en ces termes que la société Smallbusinessact prospecte actuellement par mail. Cette pratique commerciale est symptomatique d’un changement stratégique. Créée en 2009, Smallbusinessact proposait jusqu’à l’année dernière un service centré sur le contrôle de gestion de la petite entreprise. Son offre visait à fournir les indicateurs clés que sont la trésorerie, les créances clients, le chiffre d’affaires, la marge brute, les échéanciers fournisseurs ou encore le résultat. Le tout en 0 papier et avec une réactivité devant fournir par exemple la situation de trésorerie rapprochée tous les jours avant 11h.

Pas de prescription par les experts-comptables

Pour toucher cette cible, elle misait sur un partenariat avec les experts-comptables. Ce schéma n’a pas fonctionné. En 2012, le chiffre d’affaires de la société s’élevait à 220000 euros. Son fondateur, Thierry Perret, en espérait 1 million. Et le déficit s’est envolé pour atteindre près de 750000 euros en 2012. Que s’est-il passé ? « Nous avons dû beaucoup investir dans la R & D ainsi que dans les nouveaux usages des entrepreneurs, avance Thierry Perret. Et nous sommes arrivés au constat que la profession comptable ne sait pas prescrire autre chose que sa lettre de mission. C’est pourquoi nous avons pris la décision, au 1er janvier 2014, de monter notre propre cabinet d’expertise comptable qui est une filiale dont le capital est contrôlé par notre société et les deux tiers des droits de vote par des experts-comptables », ajoute le dirigeant.

Adresser directement le marché

Désormais, Smallbusinessact adresse directement le marché des TPE. Et son offre de services s’est enrichie. En plus de son pack gestion, facturé à partir de 99 euros par mois, l’entreprise propose, à partir de 69 euros par mois, un pack compta qui comprend la saisie comptable, la TVA, la révision, la liasse et même le juridique, le social et la paie. « Le social est réalisé par ADP et le juridique, qui couvre des services light telle que la gestion des assemblées générales, est fait par un cabinet d’avocats », précise Thierry Perret. Au passage, on constate que l’entreprise a cassé les prix de son offre de gestion. En 2011, elle était proposée à partir de 250 euros par mois + 100 euros par utilisateur, contre 99 euros par mois aujourd’hui. L’entreprise a-t-elle trouvé le bon modèle économique ? Rendez-vous en 2015. Le fondateur espère que ce sera l’année du décollage avec un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires augmente, les pertes aussi

  Exercice 2012 Exercice 2011 Exercice 2010
Chiffre d’affaires 220 800 € 133 800 € 35 612 €
Résultat d’exploitation -802 000 € -566 500 € -384 570 €
Résultat net -748 500 € -571 200 € -387 060 €

Source : bilans gratuits

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *