Actu

Smic : près d'une branche sur cinq a un minimum inférieur au Smic

Depuis la dernière augmentation du Smic le 1er janvier dernier (le salaire minimum est passé de 9,40 euros brut à 9,43 euros, avec une hausse de 0,3%), 18% des 175 branches du secteur général (hors agriculture) sont devenues obsolètes. Un effet mécanique de la revalorisation annuelle du salaire minimum : certaines branches tardant à adapter leurs grilles salariales, révèle la Direction générale du travail dans une étude qui était examinée, le 18 juin, par le Comité de suivi de la négociation salariale de branche.

Smic : près d'une branche sur cinq a un minimum inférieur au Smic

31 branches non conformes

Concrètement, 2,1 millions de salariés relèvent d’une branche dont la grille salariale démarre en deçà du Smic alors qu’ils étaient 1, 6 million en juin 2012. Dans 16 d’entre elles, le montant des premiers niveaux est inférieur au Smic au 31 janvier 2012 (1 425,67 euros brut mensuel). Dans les 15 autres, les premiers montants ont été rattrapés par le Smic au 1er janvier 2013 (1 430,22 euros brut mensuel).
Plusieurs branches sont particulièrement à la traîne, comme les ciments industrie, la distribution directe ou encore la parfumerie. Avec des grilles plafonnant respectivement à 1 398,42 euros, 1392,30 euros et même 1366 euros.

Cela ne signifie évidemment pas que ces salariés soient rémunérés en deçà du minimum légal. Le Smic se substitue automatiquement à toute rémunération horaire inférieure. En revanche, la non-adaptation des grilles salariales induit un tassement de la hiérarchie des salaires : alors que le Smic augmente, les salaires des échelons supérieurs demeurent inchangés. Avec, pour conséquence, des progressions salariales moindres.

144 branches ont une grille au moins égal au Smic

A l’inverse, 144 branches, représentant 9,1 millions de salariés, ont établi des grilles salariales plus favorables, avec un premier coefficient supérieur ou égal au Smic, revalorisé en janvier dernier. Elles étaient 149 dans ce cas, il y a un an.

Anne Bariet
actuEL-RH

Editions législative

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *