Interview

Jean-Claude Tessier, repreneur et dirigeant de Métalag, à Loué (72)

Trois ans après la reprise de Métalag, une entreprise de construction métallique, Jean-Claude Tessier rejoint le réseau Oséo Excellence*. L'occasion de mesurer le travail accompli et d'envisager l’avenir.

Jean-Claude Tessier, repreneur et dirigeant de Métalag, à Loué (72)

Quel regard portez-vous sur l’évolution de Métalag ?

Humainement, il y eu une évolution. Nous sommes parvenus à amener des idées industrielles dans une entreprise de gros artisanat, notamment en matière de recherche de gains de productivité. L’exigence est désormais collective. C’est toute la culture d’entreprise qui a changé : les salariés comprennent l’intérêt d’aller dans le sens du développement. Néanmoins, il reste du travail à faire; c’est aussi ce qui est plaisant.

Vous avez mis en place des plans de formation et des entretiens individuels dans une PME familiale. Une révolution culturelle ?

Il ne faut plus que le travail soit subi, mais que les gens aient véritablement envie de venir travailler et apprécient ce qu’ils font. Ils donnent ainsi envie aux personnes à l’extérieur de venir nous voir !

Comment se porte l’entreprise ?

Notre chiffre d’affaires 2009 est de 4,5 millions d’euros contre 5 millions d’euros l’année précédente. Une baisse due aux prix des matières premières. Ca sera difficile de maintenir ce résultat cette année, mais ça passera quand même. Je parlais de gains de productivité précédemment ; nous les avons augmentés de plus de 20 % et répercutés sur les clients.

Quels sont les axes de développement de Métalag ?

L’entreprise a trois activités, charpente métallique, menuiserie aluminium, serrurerie/métallerie. L’objectif est de faire de chacune d’elle trois petites entreprises auto-suffisantes. Je suis également ouvert au développement sur d’autres départements. Je suis assez opportuniste en la matière.

Comment avez-vous tiré profit de votre expérience industrielle ?

J’ai tiré de ma vie précédente des valeurs de professionnalisme, d’esprit d’équipe et d’amélioration continue, qui sont désormais celles de l’entreprise. Les premières actions ont été de réorganiser les flux dans les ateliers, ce qui nous a fait gagner en productivité. Nous avions engagé également une boucle Dinamic entreprise sur la performance interne en 2008-2009. J’envisage d’ailleurs une deuxième boucle axée sur le développement commercial. Je cherche à adapter le fonctionnement aux personnes, afin de déceler les capacités des salariés, voir de trouver ceux capables de prendre des responsabilités au sein de l’entreprise.

Vous faites également partie depuis cette année du réseau Oséo Excellence*…

Oui, je suis fier d’avoir été élu, car les 2000 entreprises du réseau ont été choisies par Oséo. Il y a dans ce réseau un vrai esprit collectif. Cette distinction c’est d’ailleurs le fruit du travail de toute une équipe. On ne peut pas se gargariser d’avoir réussi seul, derrière il y a des personnes qui ont permis ce succès.

Propos recueillis par Cédric Menuet
Le Journal des Entreprises

* Oséo a créé un réseau numérique constitué de 2000 de ses clients parmi les entrepreneurs dont les perspectives de croissance lui ont semblé les plus prometteuses. Cette sélection a été opérée par les chargés d’affaires Oséo. Pour en savoir plus : www.excellence.oseo.fr

Evaluer ce contenu :

Evaluer ce contenu

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *